Cet article date de plus de 7 ans

Strasbourg : l'église catholique Saint-Maurice vandalisée jeudi

Un Marocain de 24 ans, "probablement" atteint de troubles mentaux, a été interpellé à Strasbourg, soupçonné d'avoir dégradé une quinzaine de statues dans l'église et d'y avoir déposé un tapis de prière et un Coran volés dans une mosquée.

L'église Saint-Maurice, place Arnold à Strasbourg
L'église Saint-Maurice, place Arnold à Strasbourg © France 3 Alsace
Le suspect, qui a été placé en garde à vue jeudi, a reconnu les faits. Il va être soumis à une expertise psychiatrique, a indiqué à l'AFP le directeur départemental de la sécurité publique du Bas-Rhin, Jean-François Illy.

"L'acte d'un détraqué"

L'homme est soupçonné d'avoir renversé une quinzaine de statues dans une église du centre de Strasbourg. "Il a écrit +Allah ou akbar+ (Dieu
est le plus grand, ndlr) en arabe à la craie, notamment sous des statues, et a déposé un Coran sur un pupitre", a précisé Philippe Aviron-Violet, curé de l'église Saint-Maurice. "C'est l'acte d'un détraqué. En conséquence, cela ne ternira pas nos relations avec la communauté musulmane", a-t-il ajouté.

L'homme a été confondu par les responsables de la Grande mosquée de Strasbourg, qui s'étaient aperçus qu'à plusieurs reprises il avait volé des objets à la mosquée, dont le tapis de prière de l'imam, a expliqué Saïd Aalla, un des responsables de la mosquée.

Propos "incohérents"

Le voleur aurait avoué lui-même, dans des propos "incohérents", qu'il avait déposé certains objets dans une église. Il s'était déjà fait remarquer "en s'emparant du micro à la mosquée pour insulter des fidèles", a ajouté M. Aalla, qui a téléphoné au curé de Saint-Maurice pour lui témoigner de "l'amitié" et du "soutien" de la communauté musulmane.

L'adjoint au maire (PS) de Strasbourg en charge des cultes, Olivier Bitz, a "condamné fermement un acte choquant".
Quant à l'archevêque de Strasbourg, Mgr Jean-Pierre Grallet, il a fait part de sa "consternation" face à un acte relevant du "mépris de l'espace religieux".



L'église restera fermée jusqu'à mardi, jusqu'à la visite des assurances et des monuments historiques.
Il n'y aura pas d'office à l'église mais au foyer Saint Maurice dimanche à 9 h et 11 h 30.


Réaction du Conseil régional du culte musulman
Le CRCM condamne avec la plus grande fermeté, la profanation de l'église Saint-Maurice (...). Le CRCM Alsace exprime sa solidarité et son soutien fraternel à Philippe Aviron-Viloet, curé de l'église Saint-Maurice avec qui nous avons eu un entretien téléphonique hier soir, ainsi qu'à tous les fidèles de cette église. (...)

Le CRCM Alsace fait totalement confiance dans les autorités de police et de justice de notre région, afin de traduire l'auteur de ces actes devant la justice.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers