• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Fabienne Keller a voté pour le premier article du projet de loi

La sénatrice UMP du Bas-Rhin est l'un des cinq sénateurs UMP à s'être déclarés favorables au mariage homosexuel. Mardi, Christine Boutin, l'un des plus farouches contestataires du projet, avait interpellé sur Twitter l'ex-maire de Strasbourg.

Par avec AFP

Le Sénat a fait un grand pas en avant vers l'adoption du mariage homosexuel avec le vote dans la nuit de mardi à mercredi du premier article du projet de loi qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe, malgré la combativité de la droite sénatoriale et les manifestations de rue.

L'article premier a été voté assez largement, avec 10 voix de plus que la majorité requise (abstentions comprises) alors que la gauche sénatoriale n'a que six voix de majorité sur la droite. Cinq UMP et une UDI-UC ont voté pour, 2 UMP et 4 UDI-UC se sont abstenus et un UMP (Roger Karoutchi) n'a pas pris part au vote. A gauche, au RDSE (à majorité PRG), un sénateur a voté contre et 4 n'ont pas pris part au vote dont Jean-Pierre Chevènement.

La surprise vient du groupe PS qui a fait carton plein, le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, qui a présidé la plupart des séances, ayant exceptionnellement voté. Les sénateurs d'outre-mer PS ou apparentés PS dont on prédisait l'abstention pour certains, ont voté pour. Les écologistes et les communistes ont tous voté pour.

Cela est de bon augure pour l'adoption définitive du texte, même si certains qui ont fait défection à droite ont d'ores et déjà annoncé qu'étant opposés au volet filiation et à l'adoption plénière pour les couples homo ils voteraient contre l'ensemble du texte, à l'image de Muguette Dini (UDI-UC).

Ce vote est intervenu après plus de 10 heures de discussion de l'article, la droite sénatoriale multipliant les prises de parole, souvent répétitives et parfois virulentes, pour fustiger le texte. UMP et UDI-UC ont aussi joué la montre pour retarder le vote, par exemple en demandant la vérification du quorum des votants.






Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus