• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

5 radars lorrains jugés “piégeux”

le radar de Maxéville sur l'A31, sens Metz-Nancy / © France 3 Lorraine
le radar de Maxéville sur l'A31, sens Metz-Nancy / © France 3 Lorraine

C'est le résultat d'un audit réalisé sur le plan national par l'association "40 millions d'automobilistes". 67000 automobilistes, dans toute la France, ont participé à cette enquête. Sur l'ensemble du territoire, 72 appareils sont ainsi contestés !

Par Bruno Demange

Ces 5 radars fixes lorrains sont :
  • sur l'A31, à Maxéville (sens Metz-Nancy) : limitation à 90 km/h
  • sur l'A31, à Frouard (sens Nancy-Metz) : limitation à 90 km/h
  • sur l'A31, à Thionville (sens Luxembourg-Metz) : limitation à 90 km/h
  • sur la 4 voies D31bis, entre Forbach et Sarreguemines : limitation à 90 km/h
  • sur la D618, à Rouvrois-sur-Othain (Meuse), dans le sens Thionville-Verdun
Les 5 radars lorrains jugés "piégeux" / © France 3 Lorraine
Les 5 radars lorrains jugés "piégeux" / © France 3 Lorraine


Celui de Maxéville avait été l'un des plus rentables de France lors de sa mise en service. Celle ci coïncidait avec la réduction de limitation, et le passage de 110 à 90 km/h à cet endroit.

Celui de Forbach avait mis en place après un accident mortel survenu le 11 mai 2008, en sortie de courbe sur la rocade reliant Forbach à Sarreguemines. Lors de cet accident, survenu durant le week-end de Pentecôte, 4 jeunes avaient trouvé la mort ; seul le conducteur avait survécu.
La principale difficulté de cette route est la variation de la limitation de vitesse à plusieurs endroits, entre 110 et 90 km/h. Ces variations surprennent les automobilistes qui empruntent cette route pour la première fois.



LES RADARS ONT 10 ANS

C'est effectivement à cette occasion que l'association, qui compte 300.000 membres, a lancé cette opération intitulée "raconte moi ton radar". L'idée : que chacun apporte le commentaire de son choix sur l'un des radars rencontrés. L'opération a eu beaucoup plus de succès que prévu : 67000 contributions ont été reçues par l'association.
Si plus de 200 radars (sur les 2175 implantés dans toute la France) ont été "pointés du doigt", 72 ont été retenus (après vérification sur le terrain)...et ont été publiés sur le site de "40 millions d'automobilistes".

L'association a par ailleurs déposé un rapport de 32 pages à l'attention du Ministre de l'Intérieur, pour lui demander de se plonger sur le dossier...et d'étudier la pertinence de ces 72 radars, qui d'après eux sont mal positionnés.



LE POINT DE VUE DE LA PREVENTION ROUTIERE

Pour son responsable lorrain, Claude Iung, "certains appareils mobiles peuvent être placés de temps à autres à des emplacements rentables pour l'Etat ; c'est moins le cas des radars fixes"...avant d'ajouter le bienfait réel en matière de sécurité routière.



LE POINT DE VUE DE L'AUTOMOBILE CLUB LORRAIN

Son directeur Philippe Thomardel, invité de notre journal de midi, considère que les radars fixes ne sont pas piégeux "à partir du moment où ils sont signalés, et que la vitesse limite est clairement indiquée". "Ces radars automatiques, comme plus largement la peur du gendarme, ont en tous cas largement contribué à la baisse du nombre de morts sur les routes". D'où des demandes régulières en ce sens, auprès des pouvoirs publics.
Ce nombre est en effet passé en 40 ans de plus de 16000 à moins de 4000 par an. 
Lors de la mise en service des premiers radars fixes, en 2002, le nombre de morts dépassait les 8000. En 2012, il était inférieur à 3700. Dans le même temps, les radars ont généré 21 millions de flashes...pour plus de 12 millions de PV.
 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus