Jardin du Michel 2013 : le bilan

La 9ème édition du Jardin du Michel s’est achevée dimanche 3 juin dans la nuit. Si l’ouverture s’est faite sous une pluie diluvienne, le soleil s’est rattrapé sur les deux derniers jours de festival, pour le plus grand bonheur des organisateurs.

Après trois jours intenses de musique à Bulligny, il est temps de dresser le bilan du Jardin du Michel édition 2013. Environ 18 000, c’est le nombre total d’entrées sur le festival. Le chiffre est en dessous des années précédentes avec deux éditions record à 23 000 personnes, mais les organisateurs ne sont pas déçus :

Avec les conditions météo que l’on a eu vendredi, cela reste un très bon chiffre ! On ne peut pas battre des records chaque année, et ce n’est pas notre but non plus. Et puis le samedi soir a été une très grosse soirée, avec 8 000 entrées, IAM a donné un concert mémorable.
Thierry Berneau, directeur du festival

Les conditions météo justement, ont bien failli tout faire basculer : « pour tout vous dire, vendredi 31 mai, on a eu de grosses frayeurs : de l’eau jusqu’au fond de la grande scène, un site qui se transforme en terrain boueux et inondé… Le camping était détrempé. Il y a même certaines installations que nous n’avons pas pu mettre en place à cause du déluge. A quelques heures de l’ouverture, on n’en menait pas large », confie l’équipe dirigeante du festival.

500 000€ de retombées économiques en Lorraine


Mais avec 500 bénévoles et 45 intermittents du spectacle employés pour l’occasion, la main d’œuvre n’a pas manqué. Et même dans la boue, ce ne sont pas moins de 4000 campeurs qui ont installé leurs tentes. Au total, le festival est à l’origine de 500 000€ de retombées économiques en Lorraine. « On est l’une des plus grosses manifestations du Grand Est, aujourd’hui les festivaliers viennent de n’importe où en France, mais aussi des pays alentours. Le JDM a pris une ampleur assez impressionnante, et nous pensons d’ores et déjà à 2014. », annonce Thierry Berneau.

« On n’a pas de rêve particulier pour la 10ème édition, pas encore de noms d’artistes en tête. On veut juste prendre le meilleur des années passées, et améliorer ce qui a moins bien fonctionné ». Les organisateurs parlent notamment de développer l’accès aux handicapés mis en place cette année, mais aussi d’inclure davantage les arts de la rue à la manifestation.
La cabane du Michel, une nouveauté 2013 a très bien fonctionné : « ces spectacles plus intimes étaient souvent complets, preuve que l’idée a bien fonctionné, c’est quelque chose que l’on gardera l’an prochain ».

Malgré une édition que Thierry Berneau qualifie de « dure pour le moral », le bilan est donc très positif. « On a déjà plein d’idées en tête pour l’an prochain… Rendez-vous en 2014 ! », achève le directeur.

 




Revivre le Jardin du Michel 2013

Vendredi 31 Mai 

Samedi 1 juin 

Dimanche 2 juin