François Hollande en Lorraine : toujours l'incertitude

Le Préfet de Lorraine rencontré la veille a confirmé à des représentants de la CGT d'ArcelorMittal Florange que le Président de la République se rendrait en Lorraine "sans donner de date officielle" et ferait un bref passage à Florange. La Préfecture dément ce dernier point jeudi 4 juillet 2013.

Dans un tract diffusé jeudi 4 juillet 2013 et évoquant une rencontre avec le préfet de la Région Lorraine Nacer Meddah, la CGT d'ArcelorMittal Florange affirme avoir eu confirmation de la bouche du représentant de l'Etat de la venue en Lorraine dans les prochaines semaines mais "sans donner de date officielle" du Président de la République François Hollande.

Une venue qui s'accompagnerait finalement d'un "bref passage sur le site de Florange". Ce "bref passage" n'a pas été confirmé par la Préfecture interrogée ce matin par téléphone, qui ne commente pas non plus les propos rapportés par le tract syndical.

Tract CGT - Hollande en Lorraine


Une volonté de reconquête de l'électorat, en occultant Mittal et Florange


Selon plusieurs sources interrogées mais requérant l'anonymat, deux options se dégagent sur le programme et la date de la venue présidentielle dans notre région : soit la semaine prochaine mais pas le lundi 8 initialement évoqué ("trop tard désormais"), soit après le 14 juillet.

Pour ce qui est d'un "passage" à Florange, les autorités craignent un "effet communicationel négatif" et préféreraient que le président parle de la "Moselle qui gagne". Le département serait ainsi le seul visité pendant les deux jours que durerait ce voyage. Un voyage qui rentre dans l'actuelle stratégie de reconquête de l'électorat de 2012 après des mois d'effondrement dans les sondages.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité