Cet article date de plus de 8 ans

Lochwiller, village en péril

Selon un pré-rapport d'expertise judiciaire, les sinistres observées sur quatre maisons, s'étendent au nouveau lotissement, et à terme à tout le village. A l'origine, un forage goéthermique, qui a provoqué une montée d'eau souterraine. La colline ne cesse de gonfler...



Des maisons inclinées, des fissures sur les murs, une rue défoncée: le sol bouge à Lochwiller (Bas-Rhin), où des habitants dépités craignent
que leur village ne devienne inhabitable. A l'origine du phénomène, un petit forage géothermique dans le jardin d'un particulier.

Les foreurs, qui ont creusé à plus de 100 mètres, ont percé une couche étanche d'argile libérant de l'eau sous pression, explique l'un des experts. L'eau a giclé vers le haut dans des couches d'anhydrite, une roche tendre qui se transforme alors par réaction chimique en gypse et gonfle en volume, ce qui soulève le sol.

Le même phénomène a déjà été enregistré à quelques 120 km à vol d'oiseau de Lochwiller: depuis 2007, le centre ville historique de la petite ville allemande de Staufen-en-Brisgau se soulève progressivement à la suite d'un forage géothermique dans de l'anhydrite. A ce jour plus de 200 maisons y sont fissurées.

Pour l'instant, les conséquences ne sont visibles que dans une partie de Lochwiller, mais "le mouvement sous-terrain s'étend de plus en plus, et à terme, il touchera tout le village", estime cet hydrogéologue.

"Il est impossible de dire dans quelle échelle de temps, mais cela va rendre de plus en plus de maisons inhabitables, et des risques d'effondrements progressifs dans toute la commune", poursuit-il.

Le nouveau quartier est lui-même touché. Les portes se ferment toutes seules dans certaines maisons neuves qui s'inclinent petit à petit.

Une note de l'expert judiciaire mandaté par la justice esquisse une solution: obturer tous les terrains autour du forage pour mettre fin aux remontées d'eau.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement