Cet article date de plus de 8 ans

Vallée de la Zorn : 2 000 personnes sur les viaducs de la LGV

Les deux viaducs qui traversent la vallée de la Zorn sur le chantier de la LGV Est européenne ont été ouverts au public le temps d'une journée. De quoi adopter un point de vue inhabituel sur la vallée. 2 000 personnes ont fait la visite. 
© France 3 Alsace / Valérie Ruiz-Suri
Ce samedi, de 10h00 à 17h00, les deux viaducs de la ligne à grande vitesse Est européenne étaient ouverts au public. Les habitants de la vallée de la Zorn et les passionnés d'ouvrages d'art ont pu découvrir le panorama offert par les deux "ponts" sur la vallée et ses cours d'eau. 

Le viaduc de la Zorn est long de 453 m et large de 13 m, il franchit trois cours d’eau : la Zorn, le canal de la Marne-au-Rhin ainsi que le ruisseau du Lohgraben. Il est fondé sur des pieux de 20 mètres. Ses 2 culées ainsi que ses 9 piles sont constituées de béton armé. Il est composé de 11 travées de 22 à 47 m. Les piles ont des hauteurs comprises entre 4 et 6,50 m. Compte tenu de sa longueur supérieure à 450 m, ce viaduc est composé de 2 tabliers indépendants de longueurs respectives de 176 m et 236 m, séparés par une travée inerte de 41 m permettant d’absorber les phénomènes de dilatation.

© France 3 Alsace / Valérie Ruiz-Suri
Le viaduc de Wilwisheim est long de 381 m et large de 13 m, il surplombe la ligne de chemin de fer classique Paris-Strasbourg ainsi que la route départementale 421. Cet ouvrage est composé de 9 travées de longueur variable comprise entre 23 et 48 m et piles en béton de hauteur comprise entre
7 et 12 m.

Ces deux viaducs sont séparés par un remblai de 350 m de long.

Le calendrier des travaux 

Juin 2010 à 2013 : travaux de génie civil de la 2e phase de la LGV Est européenne
Novembre 2011 : début des travaux des ouvrages de la Zorn
Juillet 2012 : mise en place de la charpente métallique du viaduc de Wilwisheim
Octobre 2012 : mise en place de la charpente métallique du viaduc de la Zorn
Juillet 2013 : fin des travaux des deux viaducs
2012 à 2015 : travaux d’équipements ferroviaires
2015 à 2016 : essais et procédure d’autorisation de mise en exploitation
Printemps 2016 : mise en service commerciale de la liaison Paris-Strasbourg en 1h50Juin 2010 à 2013 : travaux de génie civil de la 2e phase de la LGV Est européenne


Un chantier qui a fait polémique
Un viaduc, du remblai, un deuxième viaduc. Finalement, l'ouvrage ne ressemble pas au projet initial. Réseau Ferré de France privilégiait le remblai, mais les autorités locales ont poussé pour la construction d'un second viaduc, au vu des risques d'inondation dans la vallée de la Zorn.
"En période de crue, certaines rues des viallges peuvent voir monter l'eau jusqu'à 60 ou 70 cm. Il est donc impossible de remblayer une vallée d'écoulement", précise Gabriel Osswald, le Maire de Dettwiller.
Aujourd'hui le compromis semble satisfaire tout le monde. Mais les contraintes ont été nombreuses pour en arriver là. Contraintes environnementales, paysagères et surtout techniques. "Des études préalables ont permis d’identifier d’une part les enjeux hydrauliques de manière à dimensionner les ouvrages vis à vis des risques de crue et d’autre part d’identifier les espèces animales et végétales protégées présentes dans la vallée de la Zorn", souligne pour sa part RFF. La vallée est en effet constituée de nombreuses zones et prairies humides.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lgv sncf travaux ferroviaires