• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Pierre-Hugues Herbert crée la sensation au tournoi ATP de Paris-Bercy

Pierre-Hugues Herbert / © France 3 Alsace
Pierre-Hugues Herbert / © France 3 Alsace

Pour le premier match de sa carrière dans un tableau principal de Masters 1000, le Schilikois Pierre-Hugues Herbert (22 ans, 189e) s'est offert le scalp de son compatriote Benoît Paire diminué (6-2, 6-2). Il défiera Novak Djokovic au 2e tour.

Par Danièle Léonard

Rien ne prédestinait pourtant l'Alsacien de 22 ans à pareille victoire face à son compatriote, 24 ans, et auteur d'une belle année 2013.

"C'est assez incroyable effectivement. C'est la première que je me qualifie dans un Masters 1000, la première fois que je gagne contre un joueur aussi bien classé, la première fois que je vais affronter Novak Djokovic (mardi). Donc là ça va être une aventure. Ca fait beaucoup de premières fois ici. C'est pour l'instant le meilleur moment de ma carrière tennistique", a réagi Herbert après sa victoire.

Ce succès est une récompense après des années de galère pour le jeune joueur plutôt habitué à écumer les Challengers et autres Futures, des tournois secondaires, avec son père, Jean-Roch, qui est aussi son entraîneur. Pendant qu'Herbert essayait de vivre du tennis, Paire, lui, cumulait les performances sur le circuit majeur pour se hisser parmi les trente meilleurs joueurs du monde.

Au vu de son pedigree, rien ne destinait donc l'Alsacien à pareil exploit, même si sa victoire en qualifications sur Kenny de Schepper (92e), un autre Français, avait surpris, lui permettant de se qualifier pour son premier Masters 1000.

Mais lundi soir, sous les yeux du public parisien, l'écart de classement et d'expérience s'est dissout, tant d'un côté l'outsider s'est montré appliqué et de l'autre le talentueux Paire a balbutié son tennis. Nonchalant par moments, nerveux au point de casser une raquette lors du deuxième set, l'Avignonnais est retombé dans les travers qui l'avaient pénalisé en début de carrière pour laisser filer un match pourtant à sa portée. Il a même été sifflé par les spectateurs du POPB.

En face, son adversaire a tout bonnement joué crânement sa chance, se montrant appliqué bien qu'un peu crispé en début de rencontre. "Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, dans une aussi grande salle avec autant d'ambiance. J'étais un peu tendu au départ, j'ai raté quelques coups droits. Mais je n'ai pas désespéré. J'ai continué tout du long", a expliqué le natif de Schiltigheim.

Tous les Français n'ont pas connu la même réussite que le jeune Alsacien lors de cette première journée. Outre Paire, trois autres Tricolores - Jérémy Chardy, Adrian Mannarino et Julien Benneteau - ont chuté. A cela s'est ajouté le forfait Gaël Monfils, qui s'est blessé au poignet en chutant à l'entraînement.


Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus