• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Transavia, filiale d'Air France et de KLM atterrit à Strasbourg-Entzheim

Transavia / © MaxPPP
Transavia / © MaxPPP

Encore majoritairement fréquenté l'an dernier par une clientèle d'affaires, l'aéroport de Strasbourg-Entzheim a annoncé jeudi l'arrivée de cette compagnie à bas coûts qui renforce son offre loisirs avec une liaison vers Marrakech (Maroc), à raison de deux vols hebdomadaires à partir d'avril 2014.

Par Danièle Léonard

Après Paris, Nantes, Lyon et Lille, Strasbourg devient ainsi le cinquième aéroport français d'où décollera cette compagnie, a précisé lors d'un
point de presse son directeur adjoint Hervé Kozar.

L'annonce faite jeudi, qui intervient deux jours après celle de l'arrivée d'Easyjet, vient "pérenniser le partenariat historique entre Air France et l'aéroport d'Entzheim", et renforcer sa réorientation vers la clientèle de loisirs, s'est réjoui le président de l'aéroport d'Entzheim Thomas Dubus.
La clientèle d'affaires représentait encore 60% en 2012, mais c'est la clientèle de loisirs qui est devenue majoritaire en 2013, a-t-il précisé.

Cette réorientation a été rendue possible par le retour en avril de Ryanair, après 10 ans d'absence, et l'arrivée depuis 2012 d'autres compagnies à bas coûts, attirées par une politique de baisse des taxes et redevances qui placent l'aéroport d'Entzheim parmi les moins chers de France.

L'aéroport devrait ainsi pouvoir compenser la suppression d'une liaison Air France entre Roissy et Strasbourg, qui lui apportait 150.000 passagers annuels.
Ryanair avait quitté Strasbourg-Entzheim en septembre 2003 à la suite d'un jugement du tribunal administratif de Strasbourg annulant les subventions qui lui avaient été accordées par la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de la ville.

Avec six aéroports à moins d'une heure et demie en voiture de Strasbourg, Entzheim subit une concurrence féroce, accentuée par celle du TGV Est qui a mis Strasbourg à 2h20 de Paris en 2007.

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus