• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Charles Buttner candidat UMP aux élections européennes dans le Grand Est

Charles Buttner, président UMP du conseil général du Haut-Rhin
Charles Buttner, président UMP du conseil général du Haut-Rhin

Dans un communiqué publié vendredi soir, le président (UMP) du Conseil général du Haut-Rhin annonce qu'il a fait acte de candidature "à une juste place, sur la liste du Grand Est". Il aspire à remplacer le très influent Joseph Daul, qui a décidé de quitter le parlement européen après trois mandats.

Par Danièle Léonard

Le communiqué de Charles Buttner : 

"J'ai officialisé ce jour, vendredi 10 janvier 2014, ma candidature aux prochaines élections européennes sur la liste Grand Est.

Elu depuis toujours d'un territoire aux frontières de l'Allemagne et de la Suisse, fort de mon implication quotidienne dans les questions européennes, j’estime être de mon devoir aujourd'hui de m'engager pour défendre les valeurs européennes.

Européen du quotidien, je veux ainsi pouvoir faire partager et faire avancer les idées et les projets pour lesquels je m'investis avec force et conviction, tout particulièrement en ce qui concerne les grands enjeux transfrontaliers dans les domaines de l'emploi et du développement économique, des grandes infrastructures de transport, de l'éducation, de l'environnement."


La lettre de candidature adressée par Charles Buttner au président de l'UMP, Jean-François Copé.

"Monsieur le Président,

C’est avec surprise que j’ai appris que mon ami Joseph DAUL, Président du groupe Parti Populaire Européen au Parlement européen, avait décidé de consacrer dorénavant sa carrière à la Présidence de ce même parti européen et de ne pas se représenter aux élections européennes.

Il a été pendant ces longues années un parfait représentant des territoires frontaliers du grand Est de la France qui sont autant de laboratoires pour les politiques européennes et leur devenir. Ces régions font office de sentinelles, à la fois premières bénéficiaires, mais aussi bien souvent premières victimes d’effets frontières dont les conséquences n’ont pas toujours été estimées à leur juste valeur.

En tant qu’élu alsacien, je vis depuis mon plus jeune âge, dans ce triangle franco-germano-suisse et dans cette culture si spécifique aux territoires qui conjuguent la diversité et le plurilinguisme.

Parfaitement bilingue, j’entretiens personnellement des liens étroits et de longue date avec nos voisins Suisses et Allemands. Je me suis engagé avec conviction et force dans la réalisation de projets majeurs d’envergure européenne, comme la finalisation de la LGV Rhin-Rhône qui ouvrira la voie vers la Suisse et l’Italie du Nord, le canal Saône-Rhin, chaînon fluvial manquant entre les régions du Sud et de l’Est de l’Europe, ou encore, le devenir de l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse qui conjugue, à lui seul, toutes les difficultés juridiques au niveau européen, en matière de travail, de fiscalité ou de solidarité.

Sur la demande du Président SARKOZY, j’ai également lancé en 2007, une étude portant sur le devenir économique de notre de notre région frontalière voisine de deux espaces comptant parmi les plus performantes au monde, le Land de Bade-Wurtemberg et la Suisse du Nord-Ouest, qui a été remise à jour en 2012. Ce travail, dont vous trouverez un exemplaire ci-joint, propose des solutions innovantes pour mettre fin aux distorsions législatives et réglementaires que rencontrent les territoires frontaliers et qui pourraient être mises en œuvre dans le cadre d’une expérimentation.

J’ai par ailleurs été en 2012 et 2013, premier Porte-parole du Pilier Politique de la Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur. Cette initiative, dont vous trouverez la Stratégie 2020 en annexe, est une première européenne, puisqu’elle a permis de réunir, autour d’un programme de développement trinational commun, les acteurs du milieu universitaire, de l’économie, de la société civile et du monde politique.

Je suis également très impliqué dans les travaux réalisés par la Mission Opérationnelle Transfrontalière. Cet organisme fédère les collectivités frontalières françaises et relaye les problèmes rencontrés au niveau interministériel.

Par l’intermédiaire du Bureau Alsace de Bruxelles, je me suis employé à assurer un lobbying constant auprès de la Commission pour que le fait transfrontalier soit un axe majeur et transversal de la politique communautaire.

Le Curriculum Vitae joint au présent courrier, résume, en partie, les initiatives et projets que j’ai pu promouvoir au niveau transfrontalier et européen.

Au regard de cette forte implication et de mes convictions, qui caractérisent toute mon action et ma carrière politique, j’estime être de mon devoir de vous soumettre ma candidature aux prochaines élections européennes, à une juste place, sur la liste des candidats du grand Est.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma haute considération.


Charles BUTTNER

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus