Strasbourg : un dispositif de contrôle de police inédit en France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Lang

Dispositif original de contrôle de la vitesse, ce matin, à Strasbourg. La Police s'est postée en 2 endroits, distants de 2 km. Au premier point de contrôle, le conducteur roulant trop vite se faisait sermonner. Au second, il se faisait verbaliser, s'il n'avait pas levé le pied. 

" La Direction Départementale de la Sécurité Publique du Bas-Rhin qui s’inscrit pleinement dans la lutte contre les accidents de la route, propose (...) un dispositif original de prévention des accidents de la route et de lutte contre l'insécurité routière", nous dit le communiqué de presse. Un contrôle préventif associé sur le même axe à un contrôle répressif de vitesse."

Comme cela, ça a l'air compliqué, en fait, c'est très simple : la Police joue sur l'idée de la leçon bien retenue. Si après le premier point de contrôle radar le conducteur en faute continue à rouler trop vite, il se fait verbaliser au second point de contrôle. 

durée de la vidéo: 01 min 53
Opération inédite du contrôle de la vitesse


Une manière de faire de la pédagogie, une autre de décourager les conducteurs qui appuieraient sur le champignon une fois le contrôle passé, estimant qu'il n'y plus rien à craindre.  

Pour le côté pédagogie, l'agent présent sur le premier contrôle remet au conducteur un carton sur lequel est noté la vitesse retenue ainsi que la sanction qu'il encourt. Côté répression, le second point de radar, permet de repérer d'éventuels récidivistes, et de les verbaliser selon les dispositions du Code de la route.  

Seuls, bien sûr, les très grands excès de vitesse n'ont pas droit à la pédagogie. 

Le but de cette opération est "d'accroître la prise de conscience et le sens des responsabilités des automobilistes" ainsi que de "personnaliser le message de prévention", nous dit enfin le communiqué. 

Cette opération de communication s'est déroulée ce vendredi matin, entre 10 heures et midi, rue de la Rochelle à Strasbourg.