Les provençaux fusillés en Lorraine

C'est une sombre histoire du début de la Grande Guerre. Alors que les combats commencent sur les lignes lorraines, des rumeurs prétendent que les provençaux sont moins prompt au combat que les autres soldats. Deux innocents seront fusillés en septembre.

Par Apolline Laurent

Auguste Odde paiera de sa vie pour l'exemple. / © C'est une triste histoire que celle d'Auguste Odde. Originaire du Gars, il est mobilisé le 1 août 1914 et envoyé sur le front lorrain. Quelques semaines plus tard, un article publié dans Le Matin, journal tiré à plus d'un million d'exemplaires, fait état de prétendues faiblesses des soldats provençaux, apparemment  peu motivés pendant les assauts.
Un médecin va en examiner quelques-uns et s'aperçoit qu'ils ont de légères blessures sur le corps. Il parle de mutilations volontaires. Deux soldats seront fusillés pour l'exemple, dont Auguste Odde.

14-18 : les provençaux fusillés en Lorraine
Reportage : L. Parisot, E. Schiltz, A. Muller, P. Guell

 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus