Surirradiés d'Epinal : nouveau procés à Paris

Publié le Mis à jour le

Condamnés en première instance à 18 mois de prison ferme, les deux médecins et le radiophysicien mis en cause dans l'affaire dite des "surirradiés d'Epinal" ont interjeté appel. Nouveau procès ce mercredi 12 novembre 2014 à Paris. 

Le 30 janvier 2013, les deux radiothérapeutes et le radiophysicien mis en cause dans le dossier des "surirradiés d'Epinal", où 5 patients ont perdu la vie et où nombre d'autres présentent de graves séquelles, ont été condamnés à 4 ans de prison (trois pour le radiophysicien), dont 30 mois avec sursis (soit 18 mois ferme), et 10 000 et 20 000 euros d'amende et à des interdictions d'exercer.

Ils ont décidé d'interjeter appel de cette condamnation et un nouveau procés s'ouvre ce mercredi 12 novembre à Paris.

Une mauvaise utilisation du processus de radiothérapie, utilisée notamment dans le traitement des cancers de la prostate, avait causé 5 décès et nombre de séquelles diverses à d'autres patients;

Certains malades avaient reçu des doses de 20 à 30 % supérieures en radiothérapie.


Philippe Stabler, président de l'association des surirradiés, était l'invité de Thierry Gelhaye dans le 19/20 en Lorraine.


 

durée de la vidéo: 02 min 33
itw Philippe Stabler

 


Rappel des faits par Yves Quéméner


durée de la vidéo: 01 min 30
Surirradiés d'Epinal : rappel des faits