• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Université de Strasbourg : le coup de rabot de trop

Les laboratoires de recherche sont exposés à la nouvelle mesure d'austérité qui va toucher les universités françaises. / © FTV
Les laboratoires de recherche sont exposés à la nouvelle mesure d'austérité qui va toucher les universités françaises. / © FTV

A la veille d'une manifestation d'universitaires à Strasbourg, l'Unistra se prépare à présenter son budget 2015 en conseil d'administration. Le désengagement de l'Etat en menace l'équilibre.

Par Baptiste Cogitore

L'Université de Strasbourg au régime sec

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche prévoit d'économiser l'an prochain 136 millions d'euros. Dont 70 millions rien que sur les budgets des universités françaises. Avec ses quelque 43 000 étudiants et près de 2 600 chercheurs, l'Université de Strasbourg va devoir faire des économies. En particulier dans les laboratoires de recherches, dont les financements sont déjà en baisse.

Insupportable, pour son président Alain Beretz, qui dénonce même mercredi matin dans les DNA (éd. abonnés) une "erreur politique" du gouvernement et du ministère de Mme Geneviève Fioraso. Selon lui,

"c'est un coup de rabot aveugle voté en fin de discussion budgétaire".


Le budget prévisionnel de l'Unistra de 2014 s'équilibrait à 482 millions d'euros, et prévoyait une réduction de la masse salariale de 2,5 millions d'euros. En outre, l'attractivité de l'université strasbourgeoise a augmenté de 2% chez les étudiants, de plus en plus attirés par les amphis de la capitale alsacienne. Une augmentation qui risque vite de devenir un problème, à moins que les frais d'inscription n'augmentent, eux aussi. "C'est aberrant", concluait Alain Beretz.

Du coup, la grogne est quasiment unanime : la direction comme les chercheurs et les étudiants montent au créneau. Après le succès de Sciences en Marche, lancé lors d'une manifestation unitaire à la mi-octobre à Paris, la mobilisation se poursuit : jeudi après-midi, les syndicats manifestent à Strasbourg.

Les doyens et directeurs des  facultés, écoles et instituts ainsi que les directeurs des  unités de recherche de l’Université de Strasbourg ont par ailleurs voté à l'unanimité une motion demandant "le rétablissement immédiat des dotations initialement prévues pour le budget 2015."

La présidente du syndicat étudiant Unef, Flavie Linard, se dit surprise par l'unité des acteurs : "il est vrai que le budget de l'université va occuper une place importante lors de la manifestation de jeudi. Au-delà du désengagement de l'Etat, nous sommes très attentifs à la redistribution des montants à tous les échelons, et pas seulement pour les jeunes chercheurs et les post-doctorants en situation déjà précaire". 

Le conseil d'administration examinera le budget 2015 de l'université de Strasbourg le 16 décembre.

Les événements

  • Assemblée générale des personnels et des étudiants de l'Unistra
    11 décembre, 12h-14h, sur l'Esplanade (Patio)
     
  • Manifestation de 14h à 15h30

     

  • Conférence : "Austère université !"
    Stammtisch du collectif universitaire Sciences en Marche
    11 décembre à 18h
    Café Michel, 20 av. de la Marseillaise à Strasbourg

A lire aussi

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus