L'accessibilité en marches à Schirmeck et Mutzig

En 2005, la loi donnait dix ans aux établissements accueillant du public pour se mettre aux normes et permettre l’accès aux personnes handicapées. A Schirmeck et Mutzig, les travaux ont commencé, mais il reste encore des aménagements à effectuer...

En 2011, la commune de Schirmeck a décidé de revoir tout le plan d'accès aux personnes handicapées dans les lieux publics.
En 2011, la commune de Schirmeck a décidé de revoir tout le plan d'accès aux personnes handicapées dans les lieux publics. © Sarah ENNEMOSER / FTV
Le gouvernement avait accepté de prolonger les délais de quelques années (entre 3 et 9 ans, selon les cas) pour que tous les établissements recevant du public se mettent aux normes d'accessibilité pour les personnes handicapées.

Il y a trois ans, la commune de Schirmeck a décidé de revoir les accès afin de les ouvrir aux fauteuils roulants. Mais certains bâtiments historiques restent toujours inaccessibles aux visiteurs handicapés.

A Mutzig, il faudrait 200 000 euros pour tout mettre une quinzaine d'édifices aux normes. Les travaux ne sont donc pas finis.

durée de la vidéo: 02 min 04
Accessibilité des lieux publics aux personnes handicapées : les exemples de Schirmeck et Mutzig

En France, par exemple, seuls 42% des réseaux de bus sont aujourd’hui accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les objectifs du gouvernement de 2005 sont donc encore loin d'être atteints.

Dans son rapport annuel de 2013, l'Association des paralysés de France (APF) classait une centaine de France selon l'accessibilité aux personnes handicapées : Colmar arrivait 22e (note de 16/20). Loin devant Strasbourg, classé 78e (à peine 13/20).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter