Un projet de "fermes usines" dans le nord du Bas-Rhin

La Confédération paysanne publie aujourd'hui une carte qui présente une trentaine de projets de "fermes usines" dans toute la France. En Alsace un élevage intensif de poules est à l'étude à Steinseltz dans le Bas-Rhin.

Il y aurait précisément 29 projets de "fermes usines" dans notre pays selon la Confédération paysanne. La plupart "sont à l'étude ou déjà à l'oeuvre" en majorité dans le grand ouest et au nord de Paris. 

En Alsace, la Ferme Schafbusch, une SARL située Steinseltz dans le canton de Wissembourg projette d'étendre un élevage de poules déjà existant. Le site passerait de 800 000 poulettes à l’année (306 000 poulettes en permanence) à un élevage de 1,5 million de poulettes (692 000 poulettes en permanence). La transformation représente un budget d'un million d'euros dans l'attente d'une autorisation préfectorale.

Le grand public a découvert ces projets de "fermes usines" il y a peu avec la très médiatisée "ferme des mille vaches" en Picardie. La Confédération paysanne nous apprend aujourd'hui qu'un projet de serres de tomates hors-sol sur 40 hectares pourrait voir le jour prochainement en Charente. Mais aussi un centre d'engraissement de taurillons prévu dans le Limousin ou encore l'extension d'une ferme laitière à Monts en Indre-et-Loire.

"Ceux qui disent qu'on peut se passer d'agriculture industrielle sont des gens qui se mentent à eux même" a déclaré ce matin à l'AFP Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture. Le gouvernement a par ailleurs annoncé cette semaine plusieurs mesures pour aider les agriculteurs. Les exploitants pourront par exemple plus facilement créer ou agrandir les élevages de volailles comme ce sera vraisemblablement le cas en Alsace. De son côté, la Confédération paysanne envisage des actions publiques fortes pour dénoncer ces projets de "fermes usines".

Le salon de l'agriculture ouvrira ses portes demain à la Porte de Versailles à Paris jusqu'au 1er mars.