Cet article date de plus de 6 ans

Défaut d'étanchéité : des associations interpellent le directeur de la centrale de Fessenheim

Cinq associations ont interpellé dans une lettre Thierry Rosso, le directeur de la centrale nucléaire de la centrale de Fessenheim, l'accusant d'avoir "failli à son devoir d'information, de sûreté et de transparence" après plusieurs incidents survenus entre le 28 février et le 10 mars.
La production de la centrale nucléaire de Fessenheim avait été mise à l'arrête le 28 février suite à un défaut d'étanchéité constaté sur une tuyauterie située en aval du condenseur de l'unité de production n°1. Les associations expliquent que selon les déclarations de l'ASN, c'est  "vraisemblablement une quantité supérieure à 100 m3 qui s'est  déversée dans la salle des machines avant qu'une action ne soit entreprise".  Elles précisent également qu'une seconde rupture de canalisation s'est produite après sa remise en service. Elles reprochent notamment au directeur d'avoir "pris le risque de remettre en eau une tuyauterie sous pression alors que l'analyse de la première rupture était en cours". 

La lettre ouverte

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
centrale nucléaire de fessenheim