Cet article date de plus de 6 ans

Les pavés de la mémoire de Fribourg

A Fribourg en Brisgau, on trouve des pavés de la mémoire, en mémoire aux juifs déportés pendant la deuxième guerre mondiale. Pour ne pas oublier ce pan de l'histoire, une femme se bat pour installer un peu partout en ville ces Stolpersteine, comprenez des pavés sur lesquels on peut trébucher.
Sophie et Julian Rosenthal de Freiburg in Breisgau avaient une maroquinerie qu'ils ont été contraints de vendre. Quand les nazis sont arrivés au pouvoir, aucun juif n'avait plus le droit de posséder un commerce. Ils ont été arrêtés le 22 octobre 1940 et déportés à Auschwitz.
Sophie et Julian Rosenthal de Freiburg in Breisgau avaient une maroquinerie qu'ils ont été contraints de vendre. Quand les nazis sont arrivés au pouvoir, aucun juif n'avait plus le droit de posséder un commerce. Ils ont été arrêtés le 22 octobre 1940 et déportés à Auschwitz.
Les Stolpersteine sont des créations de l'artiste berlinois Gunter Demnig. Des petits dés de béton ou de métal de 10 cm de côté enfoncés dans le sol. La face supérieure est recouverte d'une plaque en laiton qui honore la mémoire d'une victime du nazisme. Chaque cube rappelle la mémoire d'une personne déportée, puis assassinée dans un camp de concentration ou dans un camp de la mort parce qu'elle était Juive le plus souvent mais aussi Rom, communiste ou homosexuelle par exemple.
durée de la vidéo: 01 min 16
L'Alsace ne compte aucun Stolpersteine sur son territoire
Il y en a 372 rien qu'à Fribourg. 13 autres pavés seront d'ailleurs posés dans cette ville en septembre 2015, financés grâce aux dons de l'association Stolperstein.  Au total, il y aurait aujourd'hui en Europe 46 000 pavés de la mémoire. Ils existent aussi en france, selon le site Wikipédia, les premiers pavés ont été posés en septembre 2013 en Vendée mais il n'y a rien pour le moment en Alsace. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale