Gerbépal (88) : une tornade endommage une vingtaine de maisons

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lodoïs Gravel .

Aux environs de 20 heures ce mercredi soir, un coup de vent très violent s'est abattu sur le lieu dit La Basse de Martimpré, sur la commune de Gerbépal (Vosges). Arbres, coupés, toitures envolées, lignes électriques arrachées ; les dégâts sont importants. Par il n'y a aucune victime à déplorer.

Une vingtaine de maisons ont été très endommagées ce mercredi soir à Gerbépal. (Vosges). Vers 20 heures un très violent orage s'est abattu sur la commune, et a touché plus particulièrement la Basse de Martimpré.



Le vent qui a soufflé dans un couloir large une centaine de mètres a tout arraché sur son passage. Au moins deux toitures de maisons ont été arrachées est emportées, l'une jusqu'à 200 m de son emplacement d'origine.







La plupart des poteaux électriques se trouvant dans ce couloir de vent ont été sectionnés. Certains câbles électriques ont été arrachés.



Nicole, une habitante de la Basse de Martimpré a assisté au phénomène : « j'ai garé ma voiture dans la grange et j'ai entendu les tuiles tomber au dessus de moi. J'ai attendu que ça passe. J'ai eu très peur : ça m'a rappelé la tempête de 99".







Une trentaine de sapeurs-pompiers est intervenue dans la soirée pour bâcher les maisons, couper les arbres tombés en travers des routes, et s'assurer que les habitants étaient bien en sécurité. Par chance aucune personne n'a été blessée lors de cette tornade.





Le sous-préfet de Saint-Dié-des-Vosges et s'est rendu sur place pour constater les dégâts. La forêt communale semble avoir été particulièrement touchée par ce coup de vent.



Un nouveau point sur les dégâts est prévu ce jeudi matin.



Plus d'explications avec le reportage de la rédaction :

durée de la vidéo: 01 min 26

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité