Cet article date de plus de 6 ans

ALCA CESER : l'effervescence en vue de la fusion dans la Grande Région

Le rapport présenté à Metz, mardi 2 juin 2015, par les représentants des 3 conseils économiques, sociaux et environnementaux de Lorraine, Alsace et Champagne-Ardenne est le premier du genre. Il met en lumière les difficultés mais aussi les atouts des trois régions qui fusionneront en janvier 2016.
© CESE ALCA
Présenté à Metz, mardi 2 juin 2015, le rapport sur la situation économique, sociale et environnementale des trois régions appelées à fusionner pour devenir ACAL (Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine) est le premier du genre.

Il marque une "collaboration originale" et qui va se poursuivre sous cette forme en attendant une probable fusion entre les 3 CESER de la nouvelle grande région (ALCA selon l'usage des derniers mois). Ce rapport sera complété dans les prochains mois par celui de trois autres groupes de travail des CESE régionaux dont l'objectif est de faire émerger les leviers de croissance de la future grande Région qui verra le jour en janvier 2016.

A la lecture (voir ci-dessous) de ce rapport, force est de constater que malgré des difficultés réelles bien identifiées, ALCA bénéficie d'atouts que les trois CESE jugent "suffisamment puissants et solides pour donner à la région ACAL des outils d’attractivité, de croissance,  de richesse et d’emploi."

"Il importe que les questions de l’organisation territoriale, de la cohésion sociale, du  tourisme, de la culture, des sports, des mobilités et de l’aménagement du territoire et  surtout du développement durable soient traitées tant par les CESER que par l’ensemble  des acteurs publics et privés. C’est à ces conditions que la région ACAL sera non seulement une région porteuse d’avenir mais aussi une région de vivre ensemble et de bien-être."

4 constats majeurs

Selon les rapporteurs du document, l’étude des différents indicateurs, l’analyse des fiches thématiques et  des données statistiques existantes pour les trois régions formant ACAL ont permis d’identifier 4 constats "qui semblent majeurs" :Quelques chiffres à retenir :

En 2013, ALCA a exporté près de 40% de son PIB et a représenté 14% des exportations nationales alors  qu’elle ne pèse que pour 7% du PIB. Elle a réalisé au final un solde commercial excédentaire de 4 milliards d’€.

ALCA est la première région française pour l’accueil des investissements étrangers avec pour chacune des 3 régions une attractivité supérieure à la moyenne française.

ALCA est la première région française pour le travail frontalier : 160 000 actifs exercent une activité professionnelle en dehors du territoire national soit 6,1% des emplois des 3 régions réunies.

Lire le rapport :

Rapport des 3 CESE ALCA sur la situation économique et sociale

Le reportage de René Elkaïm et François Carretier :

durée de la vidéo: 01 min 48
ALCA CESER : atouts et faiblesses

Les forces et faiblesses de la future grande région étaient l’un des thèmes de la première émission La Voix est Libre grande région le 18 avril dernier.

Vous pouvez la revoir via ce lien (cliquez).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est politique fusion des régions réforme territoriale économie frontaliers international