37 sites Seveso en Alsace classés seuil haut comme le site Lubrizol de Rouen

Strasbourg, port aux pétroles, exercice le 6 mai 2010. / © Dominique Gutekunst / MaxPPP
Strasbourg, port aux pétroles, exercice le 6 mai 2010. / © Dominique Gutekunst / MaxPPP

Les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin comptent à eux deux 37 sites Seveso seuil haut, à l'instar du site de Rouen, victime d'un incendie le 26 septembre 2019, et 15 sites Seveso seuil bas. 

Par Florence Grandon

L'Alsace compte 37 sites Seveso seuil haut et 15 sites Seveso seuil bas. Les sites "seuil haut" présentent un risque majeur en cas d'accident. Ils font donc l'objet d'une attention particulière des services de la préfecture et des urgences, imposée par la directive européenne dite "Seveso" de 1982 (révisée 2 fois, "Seveso 3" date de 2012) et la loi française "Risques" de 2003, instaurée après l'explosion de l'usine AZF de Toulouse en 2001.
 
Les sites industriels classés Seveso sont ceux qui présentent les risques accidentels les plus importants : risque toxiques, d'explosion et risques thermiques. Ce sont des sites qui stockent, utilisent ou produisent des matières dangereuses en cas de dégagement involontaire de gaz ou de liquides toxiques, par exemple ou en cas d'incendie, comme à Rouen.
  


Plans de prévention des risques technologiques

Les préfectures ont l'obligation, depuis la catastrophe d'AZF en 2001, d'adopter des PPRT ou plans de prévention des risques technologiques pour les sites Seveso seuil haut. L'objectif c'est de délimiter un périmètre d'exposition aux risques, en tenant compte de la nature et de l'intensité des risques technologiques ainsi que des mesures mises en oeuvre.

Les PPRT du Grand Est sont disponibles sur le site de la DREAL du Grand Est. Pour savoir si vous êtes près d'un site classé Seveso, une recherche est disponible sur le site de France Info, datant de 2013.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus