A31 : les conséquences de la saturation du trafic routier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thierry Ganaye
A Hettange-Grande en Moselle, le trafic routier est devenu insupportable.
A Hettange-Grande en Moselle, le trafic routier est devenu insupportable. © Sébastien Rock France3

En cas de bouchon sur l'autoroute A31, les applications du type Waze conseillent aux automobilistes de passer par Hettange-Grande en Moselle. Conséquence, près de 20 000 voitures traversent la ville.

En Moselle, à Hettange-Grande, petit moment de calme et de répit pour les habitants de la rue de la Chapelle. Mais dès la fin de l'après-midi avec le retour des frontaliers la ronde infernale des voitures va reprendre. Dans ces rues pas du tout adaptées à un tel flot de circulation.

Pour les riverains, cela devient insupportable.

C’est tous les jours et tous les jours surtout à des horaires fixes. Beaucoup de bruit avec des voitures qui roulent très vite.


En cas de bouchon sur l'autoroute les applications du type Waze conseillent aux automobilistes de passer par Hettange-Grande. Conséquence 16 mille véhicules empruntent quotidiennement la rue Patton, 12 mille la rue du Général de Gaulle. Des chiffres en constante augmentation avec à la clef un accroissement des effets néfastes pour la commune.

Le nombre croissant de véhicules qui passent par sa commune pose des problèmes à Roland Balcerzak, maire de la commune.

L’arrivée de ces applications a une incidence sur la vie locale en termes de nuisances, de saturations des axes. Pour nous élus d’une commune, c’est un problème de gestion des nuisances au quotidien auprès de la population.  


Face à cette situation qui se dégrade d'année en année, le maire d'Hettange-Grande souhaite la réalisation rapide de plusieurs aires de co-voiturage entre Guénange et la frontière luxembourgeoise pour soulager le trafic.
 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.