Académie Nancy-Metz: menace de grève de surveillance sur les épreuves du baccalauréat, la rectrice rassure

La rectrice de l'académie de Nancy-Metz, Florence Robine, est rassurante au sujet des menaces de grève de la surveillance des épreuves du baccalauréat de lundi 17 juin. / © France 3 Lorraine. Corinne Gast
La rectrice de l'académie de Nancy-Metz, Florence Robine, est rassurante au sujet des menaces de grève de la surveillance des épreuves du baccalauréat de lundi 17 juin. / © France 3 Lorraine. Corinne Gast

La rectrice de l'académie de Nancy-Metz se veut rassurante malgré la menace de grève sur les épreuves du baccalauréat qui commencent ce lundi 17 juin. Pour Florence Robine, il y a suffisamment de personnes pour assurer la tenue des épreuves dans de bonnes conditions.

Par T. Jarvillet

Au micro de France bleu sud Lorraine, Florence Robine, la rectrice de l’académie de Nancy-Metz, a assuré ce vendredi 14 juin 2019 que les épreuves du baccalauréat se dérouleront normalement à partir de lundi dans toute la région.
Lundi, les élèves de Terminale passent l'épreuve de philosophie et les lycéens en Première vont plancher sur l'épreuve de Français. 

Pourtant, un préavis de grève a été déposé par plusieurs syndicats d’enseignants pour le premier jour de surveillance des examens ce lundi 17 juin.
La raison : les enseignants mobilisés, depuis plusieurs semaines, contre les réformes Blanquer et la loi "école de la confiance" déplorent qu’à ce jour, "Mr Blanquer et son Ministère restent sourds et ne répondent que par le mépris ".

Une rectrice confiante

Nous ne sommes pas dans une situation qui nous inquiète de ce point de vue.
Florence Robine, rectrice de l’académie

"Il n'y a pas de situation de blocage majeur dans les établissements", précise la rectrice, "même si un certain nombre d'enseignants ne seront pas au rendez-vous pour ces surveillances. Il y a suffisamment de personnes et nous pouvons compter sur des chefs d'établissement pour trouver tout ce qui est nécessaire pour assurer dans de bonnes conditions les épreuves lundi [...] Que les élèves aillent sereins aux épreuves lundi", rassure Florence Robine.

Rassemblement devant le rectorat

"Le gouvernement ne veut pas entendre le point de vue des professionnels de terrain que nous sommes et nous contraint donc à envisager le blocage du bac", répond une intersyndicale d'enseignants.

"Pour éviter si possible d'en arriver à cette extrémité, le collectif des lycées de l'académie de Nancy-Metz recense le nombre de collègues prêts à faire la grève de surveillance le 17 juin (épreuve de philo + français) pour alerter le rectorat à ce sujet et renvoyer le ministre devant ses responsabilités" précise l’intersyndicale.
 
Un collectif regroupant des enseignants de différents établissements de Lorraine et des parents d'élèves ont rendez-vous ce vendredi 14 juin à 16h00 devant le rectorat Nancy-Metz pour informer la rectrice des résultats du sondage sur le nombre de grévistes le 17 juin.
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus