ACAL : l'enquête de recensement 2016 débute jeudi

Publié le Mis à jour le
Écrit par

L'un des 2400 agents recenseurs mobilisés pourrait se présenter chez vous à partir de jeudi dans le cadre de la nouvelle grande campagne de recensement organisée entre le 21 janvier et le 27 février en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. 130 000 logements sont concernés en Alsace.





A cette occasion, l'INSEE a révélé des chiffres sur la population de la grande région, puisque c'est désormais son rayon d'études. Selon elle, nous étions en 2015 5.561.000 habitants d'Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. La population de l'ACAL a moins augmenté que dans le reste de la France avec des disparités marquées entre les troix ex-régions.

Entre 2008 et 2013 : la population de l'ACAL a augmenté chaque année en moyenne de 0,11% contre 0,5% en France.
Et c'est l'Alsace qui porte cette croissance acalienne (0,34%) par an en moyenne, contre 0,02% en Champagne-Ardenne et -0,01 % en Lorraine.

A noter également que pour la première fois, les couples sans enfant deviennent le type de famille majoritaire, car le premier enfant arrive plus tard et que l'espérance de vie est plus longue, donc les derniers enfants sont partis et les couples toujours présents.

durée de la vidéo: 00 min 28
Interview du directeur de l'INSEE Alsace

Notre reportage complet
durée de la vidéo: 01 min 53
Cartographie de la population en ACAL ©France 3 Alsace


Le recensement, ça marche comment ?

La méthode de recensement met en œuvre une technique d'enquêtes annuelles. Elle distingue les communes en fonction d'un seuil de population fixé par la loi à 10 000 habitants indique l'INSEELes communes de moins de 10 000 habitants sont recensées une fois tous les cinq ans par roulementDans les communes de 10 000 habitants ou plus, un échantillon de la population est recensé chaque année. La collecte annuelle porte sur un échantillon d'adresses tirées au hasard et représentant environ 8 % de la population.