Accident de motoneigistes français au Québec : le cinquième et dernier corps retrouvé

Un nouveau corps a été retrouvé ce mercredi 27 mai par un particulier sur une rive du Lac Saint-Jean au Québec. En janvier dernier, huit motoneigistes de l'Est de la France étaient tombés dans les eaux glacées du lac Saint-Jean. Cinq sont morts mais seuls trois corps avaient été retrouvés.

En janvier dernier, la Sûreté du Québec recherche les corps des disparus tombés dans les eaux glacées du lac Saint-Jean /
En janvier dernier, la Sûreté du Québec recherche les corps des disparus tombés dans les eaux glacées du lac Saint-Jean / © AFP PHOTO / SURETE DU QUEBEC
Un cinquième - et dernier -  corps a été retrouvé ce mercredi 27 mai dans les eaux du Lac Saint-Jean, dans le secteur de la rivière Grande Décharge, selon les informations recueillies par France 3 Alsace auprès de la Sûreté du Québec. Une information confirmée outre-Atlantique par nos confrères de la radio-télévision publique Radio-Canada, et  du Quotidien. Il pourrait s'agir du dernier motoneigiste originaire de l'Est de la France toujours porté disparu. Un quatrième corps avait été retrouvé ce vendredi 22 mai sur une rive de la rivière Grande Décharge au Québec. Les corps des deux motoneigistes étaient introuvables depuis l'accident qui a eu lieu les 21 janvier dernier sur le lac Saint-Jean. Un groupe de huit motoneigistes français et leur guide québécois avaient plongé dans l'eau froide du lac Saint-Jean. Trois touristes avaient survécu .
 

Originaires des Vosges et du Haut-Rhin


Originaires des Vosges et du Haut-Rhin, comme le reste du groupe, les trois rescapés avaient pu sortir de l'eau légèrement blessés et traumatisés alors que leur guide québecois était mort dans l'accident. Cinq personnes étaient alors portées disparues. Après d'intenses recherches menées par la Sûreté du Québec, trois corps avaient été retrouvés mais deux manquaient encore à l'appel et les recherches abandonnées en raison des conditions météos difficiles.

"La nature a fait son oeuvre"


En cette période de dégel, "la nature a fait son oeuvre et a fait ressortir les corps" explique Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec, interrogé ce mercredi soir par France 3 Alsace.  Le policier précise que les corps retrouvés devraient être identifiés au plus tard la semaine prochaine. A priori, l'identité des deux dernières personnes disparues ne fait guère de doute dans la mesure où aucun autre disparition n'a été signalée.

Les deux derniers disparus étaient Jean-René Dumoulin, 24 ans, originaire de Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin) et le Vosgien de 25 ans, Arnaud Antoin.

Les corps du Vosgien Gilles Claude, 58 ans, Julien Benoit 34 ans, de Sainte-Croix-aux-Mines, et le Vosgien Yan Thierry, 24 ans, avaient été retrouvés en janvier. Celui du guide montréalais, Benoit L'Espérance, 42 ans, avait été retrouvé le premier jour du drame.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident neige météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter