Affaire Mia : Remy Daillet transféré immédiatement à Nancy

Soupçonné d’être impliqué dans le rapt de la fillette dans les Vosges, arrêté en Malaisie, et arrivé en France ce mercredi 16 juin 2021 à Roissy, l’homme sera  présenté dès cet après-midi devant les juges d’instruction de Nancy.

Rémy Daillet vivait en Malaisie d'où il publiait des vidéos considérées comme complotistes.
Rémy Daillet vivait en Malaisie d'où il publiait des vidéos considérées comme complotistes. © Capture image Youtube

Arrêtés en Malaisie fin mai, où ils résidaient, Remy Daillet, sa compagne enceinte et ses trois enfants de 17, 9 et 2 ans sont  arrivés en France peu avant 6h00 ce mercredi 16 juin 2021. Dés sa descente de l’avion un mandat du juge d'instruction de la Jirs (juridiction interrégionale spécialisée) de Nancy lui a été notifié.

Il doit être soit transféré "immédiatement à Nancy en vue de sa mise en examen" a précisé le procureur. "Il a été soumis à un examen médical qui a conclu à l’absence de difficulté"

Rémy Daillet, ancien cadre du Modem en Haute-Garonne exclu du parti centriste en 2010, fasait  l'objet d'un mandat d'arrêt international émis dans le cadre de l'enquête sur l'enlèvement de la petite Mia, 8 ans, perpétré à la mi-avril dans les Vosges.

L'enfant avait été retrouvée quelques jours plus tard en Suisse avec sa mère qui n'en avait plus la garde. Le Français de 54 ans est soupçonné, selon Le procureur de Nancy  d'être l'animateur" présumé de la "mouvance" anti-système des ravisseurs à l'origine du rapt.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets