Allemagne : certificat de vaccination ou test négatif pour passer la frontière, ce qu'il faut savoir

L'Allemagne annonce des nouvelles mesures de lutte contre l'épidémie de coronavirus. Dès le dimanche 1er août, toute personne de plus de 12 ans devra présenter un certificat de vaccination complet ou un test négatif. Sauf les travailleurs transfrontaliers, ou les gens séjournant moins de 24 heures.
La police ne va pas faire de contrôles systématiques aux frontières.
La police ne va pas faire de contrôles systématiques aux frontières. © Christof Stache, AFP

Mise à jour du samedi 31 juillet à 10 heures : la préfecture précise que ces nouvelles règles d'entrées ne s'appliquent pas aux travailleurs transfrontaliers, aux personnes effectuant une visite familiale de moins de trois jours, et à celles traversant la frontière pour moins de 24 heures. Il reste donc possible de faire ses courses à Kehl ou d'aller à Europa Park.


Les règles du jeu changent à nouveau en Allemagne. Il faudra dès le 1er août présenter soit un certificat de vaccination complet, soit un test négatif pour entrer sur le territoire. Attention, le schéma vaccinal est jugé complet en Allemagne à compter de quatorze jours après la seconde injection et non sept jours après cette dernière, comme c'est le cas en France. 

Quant aux personnes non vaccinées, elles devront se prémunir d'un test PCR négatif de moins de 72 heures ou d'un test antigénique négatif datant de moins de 48 heures pour entrer dans le pays. Le test sous format papier ou sous forme de QR code doit être soit en allemand, anglais, français, espagnol ou italien. Toutefois, un test négatif présenté sous forme de photo sur le téléphone portable n'est pas considéré comme valable par les autorités.

Cette mesure concerne toutes les personnes de plus de 12 ans. La mesure, jusqu'à présent valable pour les personnes arrivant en avion est étendue à tous les moyens de transports. Les précisions sont à retrouver sur le site Internet du ministère de l'Intérieur allemand (traduction Google depuis l'allemand).
 

Nouveau classement des zones à risque

Le gouvernement allemand vient d'adopter ces mesures par décret afin de lutter plus efficacement contre la circulation du virus, inquiet d'une éventuelle quatrième vague face à la progression du variant delta. Pour les personnes provenant de pays classés très affectés par le variant indien, comme le Brésil ou l'Afrique du Sud, elles devront tout de même fournir un test pour entre en Allemagne. Les contrôles aux frontières ferroviaires et terrestres ne seront pas pour autant systématiques.

L'Allemagne a également simplifié son classement des zones à risques. Il n'en reste que deux (et la France n'y figure pas encore) : la zone à risque élevé (le taux d'incidence y dépasse les 100 depuis sept jours), et la zone à circulation de virus variant. Les personnes en provenance de cette première zone devront passer par la case quarantaine (sauf si certificat de vaccination complète ou de guérison). Celles venant du second type de zone devront présenter un test négatif même si elles disposent d'un certificat de vaccination ou de guérison.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne international covid-19 santé société