Alsace - Nos plus belles randonnées : à la découverte de Belmont, sur les hauteurs de la vallée de la Bruche

La vallée de la Bruche (Bas-Rhin) offre tant de possibilités de balades qu'il vous sera utile de prendre conseil auprès de ceux qui la connaissent le mieux : certains habitants jouent eux-mêmes les guides. C'est le cas de Nicole, amoureuse de son village de Belmont, qu'elle nous fait découvrir.

Le village de Belmont est un point de départ idéal pour partir en balade en famille.
Le village de Belmont est un point de départ idéal pour partir en balade en famille. © Karine Gélébart/France Televisions

Nichée au pied du Champ du feu, à l'est, et du Donon, à l'ouest, la vallée de la Bruche s'étend le long du cours d'eau éponyme, et donne très envie de prendre de l'altitude, à la découverte des petits villages de moyenne montagne qui font son charme.

Ainsi Belmont. 1.000 mètres d'altitude, 150 habitants. Dont Nicole Lignel, née au village, agricultrice à la retraite, qui partage volontiers ses promenades préférées avec les marcheurs de passage. Elle fait partie des habitants qui guident chaque été les visiteurs sur les "sentiers plaisir", une opération proposée en juillet et en août par l'office du tourisme de la vallée de la Bruche, avec le concours des habitants donc, guides bénévoles et conteurs de choix.

Elle a sélectionné pour nous un petit parcours accessible à tous, y compris les enfants, et qui permet en une heure de balade de poser les yeux sur un panorama exceptionnel et découvrir le village de Belmont, après un passage dans le "coin préféré" de Nicole, la cabane du berger.

Une boucle de moins de 5 km, sans dénivelé : idéal pour une balade en famille.
Une boucle de moins de 5 km, sans dénivelé : idéal pour une balade en famille. © Manolo Ruch/France Televisions

Point de départ : parking de la ferme des fougères.

Distance : 3.5 km, pour une durée d'une heure. Vous pouvez rallonger la randonnée de deux bonnes heures en poussant jusqu'à la Perheux, un lieu central pour les randonneurs du coin.

Niveau de difficulté : très facile, accessible aux enfants.

Les coups de coeur de Nicole : la cabane du berger, les bancs de Ban de la Roche, l'église du village.

"C'est ici que se reposait le berger, avec les bêtes du village, quand il faisait chaud. A l'époque, il y avait un berger pour tout le village, il sonnait le carillon de l'église à l'heure où les éleveurs pouvaient envoyer leurs animaux paître, et lui les surveillait. J'aime cet endroit, parce qu'il est paisible, et que je me sens moi-même encore un peu bergère. J'ai eu jusqu'à 50 bêtes avant de prendre ma retraite. Aujourd'hui, c'est mon fils qui a repris l'activité, avec sa propre exploitation. Il y a une vraie tradition d'élevage et d'agriculture à Belmont, même si aujourd'hui ils ne sont plus que deux... La cabane du berger est un symbole de cette histoire."

Nicole et son amie Claudine devant la cabane du berger, vestige de l'histoire du village de Belmont, très liée à l'agriculture et l'élevage, le coin préféré de Nicole, éleveuse à la retraite.
Nicole et son amie Claudine devant la cabane du berger, vestige de l'histoire du village de Belmont, très liée à l'agriculture et l'élevage, le coin préféré de Nicole, éleveuse à la retraite. © Karine Gélébart/France Televisions

"Le Ban de la Roche est un territoire qui comprend huit villages et cinq hameaux, réunis par le passé commun de cette ancienne seigneurie liée au château de la Roche, puis celui de Rothau. Et il y a une tradition, entretenue par une association, celle d'installer partout des bancs, tous identiques, faits de pieds en pierre, de la roche de nos montagnes, et de bois pour s'asseoir, peint en vert. Chacun a une plaque en cuivre pour l'identifier. Nous les entretenons, nous en installons de nouveaux. Ils permettent de se reposer, aux enfants de prendre leur goûter, et à tous d'admirer la vue. Il y en a au moins une centaine, sur tout le territoire. Sur cette promenade-là, il y en a au moins deux, dont celui sous la ferme des fougères qui offre un panorama incroyable."

"L'église est le vrai coeur du village, car c'est autour d'elle qu'il s'est construit. C'était une chapelle de pèlerinage, l'ancien village était lui situé plus loin. Puis, il a été déserté après la guerre de Trente ans. Ce sont des Franc-Comtois qui sont revenus dans la région, et ils ont construit le village de Belmont autour de la chapelle, catholique, devenue église protestante. La légende raconte qu'une cloche en argent est toujours enterrée à l'endroit de l'ancien village... mais elle n'a jamais été trouvée!

En passant devant la mairie, vous verrez aussi qu'une plaque rend hommage à Sarah Banzet, une jeune fille du village qui, la première, a eu l'idée de rassembler les enfants, désoeuvrés pendant que leurs parents étaient aux champs, pour leur proposer des activités. Les écoles maternelles sont nées ainsi, on les attribue au pasteur Oberlin, mais c'est bien cette première "conductrice de la tendre jeunesse", tel était son statut officiel, qui en est à l'origine, dès les années 1770."

Randonner dans la vallée de la Bruche, c'est l'assurance de panoramas exceptionnels.
Randonner dans la vallée de la Bruche, c'est l'assurance de panoramas exceptionnels. © Karine Gélébart/France Télévisions

La vallée et ses hauteurs offrent tant de balades, à pied ou à vélo, que l'office du tourisme y consacre un site internet : www.rando-bruche.fr

Plus de 70 itinéraires y sont détaillés et d'autres habitants, comme Nicole Lignel, vous livrent leurs "coins préférés", une rubrique coup de coeur.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
randonnée nature idées de sorties sorties et loisirs