Alsace : plus besoin de test PCR pour se rendre en Allemagne à partir de dimanche 23 mai

Les autorités allemandes ont officiellement déclassé la France d’une zone à "forte incidence" à une "zone à risque". L’obligation de test PCR sera levée à partir de dimanche 23 mai à 0H00. Les Alsaciens pourront donc traverser la frontière dans le cadre de la règle des 24 heures.

Il ne sera plus nécessaire de présenter un test PCR négatif pour traverser la frontière.
Il ne sera plus nécessaire de présenter un test PCR négatif pour traverser la frontière. © Jean-Marc LOOS / Maxppp

A partir de ce dimanche 23 mai à minuit, les Alsaciens pourront se rendre en Allemagne, pour moins de 24 heures sans avoir à présenter de test PCR négatif, ont annoncé les autorités allemandes. La France a, en effet, été déclassée de zone "à forte incidence" à "zone à risque". En d'autres termes, les frontaliers qui le souhaitent pourront à nouveau faire leurs courses Outre-Rhin. Néanmoins, si pour les commerces dit "essentiels", alimentaires, tabacs, produits d'hygiène, le test PCR n'est plus nécessaire, il faudra se faire tester pour s'asseoir en terrasse, ou à l'intérieur d'un restaurant, rentrer dans une piscine, un musée ou un magasin "non-essentiel".

Le président de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau et administrateur de district de l'Ortenaukreis, Frank Scherer, salue la décision des ministères fédéraux et de l'Institut Robert Koch pour classer la France au stade d'une zone à risques. "C'est un immense soulagement pour notre espace économique et de vie commun. La classification précédente en tant que zone à forte incidence et les restrictions associées au trafic frontalier avaient considérablement réduit la réalité transfrontalière de la vie des habitants de la zone euro" a-t-il déclaré.  

En particulier, l'obligation de tester jusqu'à deux fois par semaine les travailleurs frontaliers était "une charge extrême" ajoute-t-il, et "n'était plus proportionnée au vu de la baisse des chiffres d'incidence des deux côtés du Rhin ces dernières semaines".

Un retour à la "normale" 

Avec le déclassement de la France en zone à risques, l'obligation d'enregistrement numérique et la quarantaine sont également levés dans le cadre de déplacements professionnels et privés en respectant la règle des 24 heures. 

Le port du masque (chirurgical) reste obligatoire dans les transports publics et les commerces pour toutes les personnes âgées de plus de 6 ans.

Depuis la fin de 2020, les Français n'étaient plus autorisés à venir faire leurs courses en Allemagne. Le président de l'Eurodistrict Frank Scherer, ainsi que la vice-présidente de l'Eurodistrict Jeanne Barseghian, avaient fait campagne à plusieurs reprises pour cette levée des restrictions depuis le début de la pandémie de Covid-19.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
frontaliers international covid-19 santé société déconfinement allemagne