Cet article date de plus de 3 ans

Allemagne : la communauté turque appelée aux urnes

Le 16 avril prochain, les Turcs sont amenés à voter lors d'un référendum sur l'instauration d'un régime présidentiel. Les ressortissants vivant à l'étranger peuvent voter en avance, entre le 27 mars et le 9 mai. Avec 1.4 million d'électeurs, l'Allemagne compte la plus grande communauté turque. 

© France 3 Alsace
Depuis le 27 mars, les turcs résidant dans le Bade-Wurtemberg peuvent venir voter dans les locaux de l'un des deux consulats de Turquie, à Karlsruhe et Stuttgart.
La question posée aux électeurs est simple : voulez-vous inscrire dans la Constitution le remplacement du régime parlementaire par un régime présidentiel ?

Evet = Oui
Hayir = Non.


Le scrutin divise la communauté installée en Allemagne, entre les pro et les anti-Erdogan. Depuis l'an dernier, plusieurs manifestations rassemblant d'un côté les partisans, de l'autre les opposants au président turc, ont eu lieu en Allemagne, la dernière une semaine avant le scrutin. On se souvient également de la polémique soulevée par l'annulation des meetings pro-Erdogan en Allemagne. Et les expatriés sont inquiets des rumeurs de délation qui auraient cours en Allemagne. Il y a eu plusieurs perquisitions en Allemagne récemment chez des imams qui auraient fait de l'espionnage pour le compte d'Ankara, donnant des noms de turques opposés à Erdogan.

durée de la vidéo: 03 min 05
Les turcs d'Allemagne appelés aux urnes pour une réforme de la constitution ©France 3 Alsace

Où voter en Alsace ?

Des bureaux de vote ont été installés à Strasbourg, dans le quartier Hautepierre, dans les locaux de l'association Ditib, rue Thomas-Mann. Bureaux ouverts tous les jours de 9h à 21h.
30.000 électeurs y sont attendus.
© Google maps

Les turcs de l'étranger ont jusqu'au 9 avril pour voter. Leurs bulletins seront centralisés à Lyon avant d'être acheminés par avion spécial en Turquie et dépouillés le jour du scrutin, le 16 avril prochain.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne international politique outre-rhin frontaliers