Alsace : Biréli Lagrène, 40 ans de carrière partout dans le monde, du jazz manouche à d'autres univers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Noémie Gaschy
En concert à la Briqueterie à Schiltigheim, mi-novembre, le guitariste a fait salle comble.
En concert à la Briqueterie à Schiltigheim, mi-novembre, le guitariste a fait salle comble. © A. Rapp / France Télévisions

Rund Um. À 55 ans, Biréli Lagrène compte déjà 40 ans de carrière derrière lui. Le fils prodige du jazz manouche, considéré dès son enfance comme le meilleur héritier de Django Reinhardt, maîtrise désormais tous les styles. Le guitariste s'est fait un nom dans le monde entier.

Les premières images de Biréli Lagrène une guitare entre les mains remontent à loin, très loin. On y voit le garçon, visage fin et cheveux descendant sur le front, s'amuser sur le répertoire de Django Reinhardt devant la caravane familiale à Soufflenheim (Bas-Rhin). Déjà, il impressionne par sa dextérité et son aisance. Au point de très vite s'imposer comme le digne héritier de l'inventeur du jazz manouche.

Mais le jeune Biréli ne tarde pas à s'essayer à d'autres horizons, comme le rock et le jazz fusion. Il enchaîne les concerts dans le monde entier et devient notamment un habitué des clubs new-yorkais. Si bien qu'il est longtemps davantage connu outre-Atlantique qu'en France.

"Quand j'ai commencé à me faire connaître ici, j'avais déjà travaillé depuis un moment avec un label américain. Les Français pensaient que j'étais américain, puis quand ils apprenaient que je suis Français, ils disaient d'accord, mais il vit aux Etats-Unis. Alors que non, j'ai toujours vécu en Alsace", sourit le guitariste.

Mondialement reconnu, mais fidèle à l'Alsace

Biréli Lagrène n'a jamais oublié ses racines. Habiter à Paris comme le lui suggéraient certains ? Inenvisageable pour lui. Plus il avance en âge, plus il ressent d'ailleurs le besoin d'être chez lui, assure-t-il. Se promener au bord du Rhin ou en forêt l'aide à se ressourcer avant d'entamer une nouvelle tournée. 

Les Alsaciens lui rendent bien sa fidélité. Chacun de ses concerts dans la région est un gros succès. Beaucoup de spectateurs le suivent depuis le début de sa carrière il y a 40 ans. Ils saluent un "virtuose", un "guitariste fantastique qui tente en permanence de nouvelles choses" et qui "sort des sons de sa guitare absolument étonnant".

"Biréli Lagrène, c’est le martien, admirent d'autres. En plus, on fait partie de la même communauté. On repasse sans cesse ses vidéos, ses albums, on essaye de s’inspirer de lui mais c’est trop dur parce qu'à chaque fois, il nous sort autre chose."

Un nouvel album prévu au printemps 2022

Et ce n'est pas près de changer. À 55 ans, Biréli Lagrène, fils d'une maman violoniste et d'un papa guitariste, a toujours envie de se dépasser et de se renouveler, encore et encore. "On ne mange pas la même chose chaque jour, c'est pareil en musique, plaisante cet adepte de l'improvisation. Sinon, ça fait longtemps que j'aurais raccroché ma guitare. On ne peut pas me coller d'étiquette, j'adore différents styles de musique et j'essaye de les intégrer dans mon jeu."

Sur son prochain album, imaginé chez lui pendant les confinements et l'annulation de tous les concerts, il jouera aussi du piano, de la batterie, de la basse, du violon et du synthétiseur... Il devrait sortir au printemps 2022 pour le plus grand bonheur de ses nombreux fans.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.