Alsace : mort du sergent-chef Morgan Henry, du 54e régiment de Haguenau au Burkina Faso

Morgane Henry, le sergent-chef du 54e régiment de transmissions de Haguenau, retrouvé mort dans son campement au Burkina Faso / © Facebook du ministère des armées
Morgane Henry, le sergent-chef du 54e régiment de transmissions de Haguenau, retrouvé mort dans son campement au Burkina Faso / © Facebook du ministère des armées

Mobilisé dans le cadre de l'opération Barkhane, le sergent-chef Morgan Henry, a été retrouvé mort dans son campement du Burkina Faso le dimanche 16 février. Les circonstances de son décès ne sont pas connues pour l'instant.

Par Anne-Laure Marie

Les hommages se multiplient. Visiblement Morgan Henry était un soldat apprécié et reconnu, multi-médaillé. Le sergent-chef du 54e régiment de transmissions de Haguenau a été retrouvé mort dans son campement du Burkina Faso le dimanche 16 février. Envoyé là-bas dans le cadre de l'opération Barkhane pour sécuriser le Sahel et lutter contre les jihadistes en novembre 2019, il avait 29 ans. 
 

Multi-médaillé

Originaire de Normandie, il s'inscrit à l'école des sous-officiers d'active de Saint-Maixent en 2012 et est nommé sergent en 2013. Les autorités saluent très vite ses compétences militaires et techniques, il obtient son brevet supérieur de l'armée de terre en 2014 et est affecté au 54e régiment de transmissions à Haguenau en août 2015. Morgan Henry est envoyé sur le terrain dès septembre 2016 : opération Barkhane au Mali puis opération Chammal en Irak l'année suivante suite à laquelle il obtient la médaille d'or de la défense nationale avec étoile de bronze. Il est alors promu sergent-chef en 2017. Le jeune homme retourne une deuxième puis une troisième fois en Irak et enfin engagé au Burkina Faso dans le cadre de l'opération Barkhane en novembre 2019. Décoré de la croix du combattant, il est titulaire de nombreuses autres médailles.
 

Les causes de la mort non déterminées

Les causes de son décès n'ont pour l'instant pas été dévoilées, une enquête de gendarmerie a été diligentée pour éclaircir les circonstances de sa mort. Le chef d'Etat-Major des armées s'incline devant sa mémoire et adresse ses plus vives condoléances à la mémoire du disparu indique le ministère des armées dans un communiqué.
 

Sur le même sujet

Les + Lus