Attentat de Strasbourg : les deux dernières gardes à vue ont été levées

Publié le Mis à jour le
Écrit par J.Jung avec AFP

Les deux hommes, interpellés lundi 17 décembre dans l'enquête sur la fourniture du revolver utilisé par Cherif Chekatt ont été remis en liberté jeudi soir.
    

Les deux hommes, interpellés lundi 17 décembre dans l'enquête sur l'aide matériel qu'ils auraient pu fournir à Cherif Chekatt, auteur de l'attentat de Strasbourg, ont été remis en liberté jeudi sans poursuite à ce stade, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.  "Les gardes à vue des deux individus interpellés" lundi à la demande des juges d'instruction "ont été levées hier soir en l'absence, à ce stade, d'élément incriminant".

Rappelons que lundi, un autre homme, âgé de 37 ans, a été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "acquisition, détention et cession d'armes de catégorie B par au moins deux personnes en relation avec une entreprise terroriste". Placé en détention provisoire, ce suspect est soupçonné d'avoir aidé Cherif Chekatt dans la fourniture du revolver de la fin du XIXe siècle qu'il a utilisé lors de l'attentat de Strasbourg du 11 décembre.