• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Attentat de Strasbourg: le frère de Cherif Chekatt interpellé lundi a été remis en liberté

Abderrahmane Chekatt a d'abord été arrêté par la police de l'air et des frontières avant d'être placé en garde à vue. / © Eric Piermont / AFP
Abderrahmane Chekatt a d'abord été arrêté par la police de l'air et des frontières avant d'être placé en garde à vue. / © Eric Piermont / AFP

Abderrahmane Chekatt, l'un des frères de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg le 11 décembre 2018, a été remis en liberté ce mercredi "en l'absence d'élément incriminant". Il avait été interpellé lundi à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

Par AR avec AFP

Abderrahmane Chekatt a été remis en liberté ce mercredi, deux jours après son interpellation à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, faute d'éléments incriminant, a-t-on appris de source judiciaire. Le frère de Cherif Ckekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg le 11 décembre 2018, avait été interpellé lundi matin en vertu d'un mandat de recherche émis par le parquet de Paris peu après l'attentat. Abderrahmane Chekatt, fiché S, avait été une première fois interpellé en Algérie au lendemain de l'attaque de son frère. 

Ce n'est pas la première fois qu'un membre de la famille Chekatt est interpellé. Le 1er mars 2019, Malek, 38 ans, résidant à Strasbourg avait été arrêté pour avoir menacé sur Facebook de commettre un attentat. Il avait été condamné par le tribunal correctionnel de la ville à douze mois de prison, dont six mois avec sursis.
 

Un demi-frère de Cherif Chekatt, âgé de 15 ans, avait également été interpellé le 17 décembre 2018 à Strasbourg, moins d’une semaine après l'attentat de Strasbourg, pour vol à main armée. Un autre membre de la fratrie, Sami,  fiché S, est incarcéré en Algérie depuis l'attentat de Strasbourg, dans le cadre d’un mandat de recherche pour association de malfaiteurs terroriste. Il a par ailleurs été condamné début mars 2019 par la cour d'appel de Colmar à cinq mois de prison ferme pour outrage à magistrat, dans une autre affaire. 

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus