Caddie : le ministère de l'Economie annonce une aide de 400.000 d'euros pour l'entreprise en attente d'un repreneur

Publié le Mis à jour le

Le ministère de l'Economie annonce ce mardi 25 janvier un soutien exceptionnel de 400. 000 euros à Caddie. Un prêt qui devrait permettre à l'entreprise alsacienne en liquidation judiciaire de payer ses salariés et de tenir jusqu'à la fin de la période d'observation.

Le ministère de l'Economie a annoncé ce mardi 25 janvier le versement d'un prêt exceptionnel de plusieurs centaines de milliers d'euros à Caddie. "On est convaincu que l’activité de Caddie a du sens, que l’entreprise a des atouts et qu'il faut donner une chance à une offre de reprise de qualité." ont déclaré les représentants de Bercy, après leur rencontre avec les représentants syndicaux de l'entreprise alsacienne, qui fabrique des chariots de supermarchés depuis 1928, la direction et des représentants de la région Grand Est.

Il est rare que l'Etat intervienne de la sorte. En 2021, il n'y a eu que deux ou trois soutien financier similaire à celui dont va bénéficier Caddie à Dettwiller.

Selon le ministère de l'Economie, "L'aide doit permettre de payer les créanciers qui réclament leurs dus, d'assurer les dépenses minimales comme les factures d'électricité et de gaz et bien sûr les salaires." 

Un sursis pour assurer la continuité de Caddie

De son côté, le PDG de Caddie, Stéphane Dedieu évoque ce mardi soir "un sentiment de reconnaissance pour ce soutien de l'Etat. Nous avons de nombreux repreneurs potentiels qui étudient le dossier avec sérieux. Ce prêt nous permet d'être plus serein, car le délai est très court. Le dépôt des offres est fixé au 15 février."

"On est tous tournés vers la continuité de Caddie" continue le directeur "et nous souhaitons que la reprise se fasse rapidement." En attendant, les salariés continuent de travailler et l'entreprise livre ses clients. "Nous avons des chariots qui viennent de partir pour l'Inde et pour les Dom Tom."

De leur côté, les syndicats parlent d'un sursis et d'un soulagement. Luc Strohmenger de la CFTC, estime qu’il fallait cette aide, « car il n’y avait plus d’argent dans les caisses. La rencontre des représentants avec le Président Macron, lors de son dernier voyage en Alsace, a permis d’obtenir de quoi tenir pendant la période d’observation." 

Un état d'esprit positif donc, quelques repreneurs potentiels qui semblent sérieux, mais pas de repreneur déclaré à ce jour, ni d’offre ferme. L'entreprise les Ateliers réunis Caddie, implantée à Dettwiller s'était déclarée en cessation le 3 janvier dernier. L’audience pour étudier les offres est fixée au 22 février.