Cette start-up modélise les cœurs d'enfants malades pour savoir si une opération est possible

C'est une technologie exceptionnelle pour les chirurgiens cardiaques. La start-up strasbourgeoise Visible Patient vient de créer une méthode de projection en 3D des cœurs d'enfants malades. Elle permet ainsi de poser un diagnostic précis et de savoir si une intervention est réalisable.

Comment savoir si un cœur malade est réellement opérable avant d'être au bloc ? Difficile. Partant de ce constat, la start-up strasbourgeoise Visible Patient a imaginé une modélisation de l'organe malade à partir d'un simple scanner pour définir si l'opération est possible ou non. Une avancée majeure dans la chirurgie cardiaque.

Chaque année, 300 enfants, issus de pays défavorisés, viennent en France pour être opérés du cœur grâce à l'association Mécénat chirurgie cardiaque. Malheureusement, jusqu'à présent, certains devaient repartir sans être opérés, car les examens faits dans leur pays étaient souvent trop succincts. Il s'avérait que leur cœur n'était pas opérable.

Pour éviter de telles déceptions, l'association a fait appel à Visible Patient qui travaille avec des chirurgiens du monde entier. Le laboratoire spécialisé dans les projections virtuelles a réussi, à partir d'un scanner, à reconstruire et à modéliser les petits organes malades en 3D.

Le digital permet un diagnostic précis 

Pour le docteur Marielle Gouton, cardiopédiatre de l'association, il s'agit d'une incroyable avancée médicale. "L'échographie est souvent insuffisante, car il faut connaître l'arbre pulmonaire. Depuis qu'on a ces modélisations, on ne fait venir que les cas qu'on va pouvoir réparer."

La modélisation en 3D s'avère particulièrement utile pour les pathologies cardiaques les plus graves et compliquées à opérer. Une technologie digitale qui permet une information immédiate avec un diagnostic précis et renseigné et donc une intervention mieux préparée. "C'est exceptionnel" estime Orso Chetochine, directeur de l'association.

Un casque de réalité virtuelle

Le partenariat entre l'association et la start-up ne va pas s'arrêter là. Ensemble, elles vont travailler sur la pathologie la plus difficile à opérer, celle du ventricule droit à double issue. Une malformation de l’aorte et de l’artère pulmonaire. Grâce à un casque de réalité virtuelle, le chirurgien pourra manipuler, agrandir, retourner, même plonger dans le cœur malade.

Depuis le début du partenariat, en septembre 2021, 40 enfants ont pu bénéficier de la modélisation de leur cœur, et ainsi venir en France, étant sûr d'être opéré et de rentrer chez eux en pleine forme après leur convalescence.