Covid-19 : le taux d'incidence repasse le seuil d'alerte dans le Haut-Rhin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Lemiesle
Des écoliers d'une classe de cours préparatoire portent des masques dans leur salle de classe d'une école élémentaire de l'académie de Strasbourg.
Des écoliers d'une classe de cours préparatoire portent des masques dans leur salle de classe d'une école élémentaire de l'académie de Strasbourg. © Jean-Marc Loos/Maxppp

Après avoir atteint son niveau le plus bas au début du mois d'octobre, le taux d'incidence a repassé le seuil de 50 nouveaux cas pour 100.000 habitants dans le Haut-Rhin. Une remontée qui pourrait impliquer le retour des masques à l'école à la rentrée.

Dans son relevé du 25 octobre, l'ARS Grand Est met en évidence une hausse des taux d'incidence sur l'ensemble de la région. Dans le département du Haut-Rhin, ce taux a repassé le seuil d'alerte des 50 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Après avoir atteint son niveau le plus bas le 6 octobre, le taux d'incidence, alors de 39, est remonté jusqu'à 51 en début de semaine. 

Une hausse qui n'est pas critique pour l'instant, que ce soit en terme d'hospitalisation pour covid-19 ou en terme de consultation. "Sur le terrain pour l’instant, on ne constate aucune conséquence. La question est de savoir si les gens ne consultent pas parce qu'ils sont asymptomatiques ou très peu symptomatiques. En tout cas, l’activité est dominée en ce moment par les gastros et les bronchiolites mais pas par le covid", indique le président de SOS médecin à Mulhouse, Frédéric Tryniszewski.

Pour lui il est trop tôt pour se prononcer sur une éventuelle poursuite de la remontée de l'épidémie et quelles conséquences cette remontée pourrait avoir. Il se montre même plutôt optimiste en cette période de congés de la Toussaint : "Les pathologies virales sont toujours calmées par les vacances scolaires parce que les contacts sont moins fréquents donc il y a moins de transmission".

Le retour du masque à l'école ?

Dans l'hypothèse où les élèves auraient à faire leur rentrée du 8 novembre avec un taux d'incidence supérieur à 50, là aussi le médecin se montre prudent. Il n'est pas évident que cela implique nécessairement le retour du masque dans les classes du primaire: "Il est trop tôt pour le dire, il faudrait plutôt envisager des campagnes de tests systématiques dans les écoles, comme cela a déjà été fait, pour localiser les foyers".

Depuis le 18 octobre, les élèves du primaire du Haut-Rhin ne sont en effet plus obligés de porter le masque, le taux d'incidence ayant passé au moins cinq jours consécutifs sous le seuil d'alerte.

En Lozère, le masque est redevenu obligatoire pour les élèves de primaire à la mi-octobre. Dans ce département, le taux d’incidence était remonté à des niveaux très élevés, jusqu'à 106, et le nombre de cas avait progressé de 268 % en une semaine.

Il reste encore quasiment deux semaines avant le retour des élèves à l'école. D'ici là, la situation aura évolué. Ce sera alors à la préfecture du Haut-Rhin d'évaluer la situation en fonction des données épidémiologiques.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.