Des mamies mobilisées contre la montée de l'extrême droite en Allemagne

Des mamies contre l'extrême droite. Âgées de 60 ans et plus, elles ont décidé de faire entendre leur voix, inquiètes de la montée du parti populiste AfD en Allemagne. Afin que l'histoire ne se répète pas, à Fribourg, elles organisaient une marche électorale le 27 avril, précisément le jour ou l'AfD lance sa campagne en vue des européennes.

Les Allemands, comme tous les Européens, iront voter le 9 mai prochain pour désigner ceux qui vont les représenter au Parlement de Strasbourg. Mais face à une poussée du parti d'extrême droite de l'AfD, des grands-mères, retraitées, ont décidé de militer. Parapluie vert pomme en main, elles ont arpenté un marché de Fribourg pour mettre en garde contre une histoire qui pourrait se répéter, craignent-elles.

Ces femmes ont connu la seconde guerre mondiale, et veulent réveiller les consciences. "Plus jamais ça", ce n'est pas juste un slogan. Les Mamies contre l’extrême droite, Omas Gegen Rechts est un mouvement né en Autriche en 2017, et qui essaime désormais aussi en Allemagne, où une cinquantaine de groupes de militantes ont été répertoriés. Un collectif féministe, engagé contre le racisme, l'antisémitisme. Et certainement pas un parti politique. Nous avons passé l'âge, disent-elles.

On veut préserver la démocratie, la diversité de notre société

Gerba Liebner, l'une des miltantes

Mais il n'y a pas d'âge pour participer au débat public. Et ces femmes ont des choses à dire, notamment aux jeunes générations. "Ils prennent ça pour acquis - d'être libres de voter pour qui ils veulent, libres de dire ce qu'ils veulent. Nous essayons de leur expliquer qu'il y a des systèmes, qu'il y a des partis chez nous qui veulent à nouveau mettre fin à la démocratie" explique Gerba Liebner, l'une des militantes. Et son amie d'enchérir : "On a du temps pour s'engager. On veut préserver la démocratie, la diversité de notre société. Et on veut s'engager contre le racisme, contre l'antisémitisme, et pour une société libre".

Elles vont donc au contact des citoyens, sur les marchés. Mais elles savent aussi utiliser les réseaux sociaux. Expertes en communication percutante et décalée, les Mamies sont là où on ne les attend pas, et réussissent à faire parler d'elles. Après l'Autriche et l'Allemagne, d'autres grands-mères dans d'autres pays pourraient bien rejoindre le combat.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité