• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

“Dimitri, épouse-moi” : les supporters du Racing chantent leur héros après l'exploit des Bleus

Dimitri Lienard a longuement communié avec le public de la Meinau. / © Elyxandro Cegarra MaxPPP
Dimitri Lienard a longuement communié avec le public de la Meinau. / © Elyxandro Cegarra MaxPPP

Les supporters du Racing Club de Strasbourg sont toujours sur leur petit nuage ce dimanche après le succès des Strasbourgeois contre Lyon (3-2). Dimitri Lienard, auteur du but victorieux sur une merveille de coup franc, renforce sa place de chouchou dans le coeur du public alsacien. 

Par Noémie Gaschy

Son coup franc magnifique fait le tour de la toile depuis quelques heures. Dimitri Lienard, le feu-follet attaquant strasbourgeois, a envoyé toute une région au paradis samedi soir lorsqu'il a fait trembler les filets du gardien lyonnais à quelques instants de la fin de la rencontre. Un but synonyme de maintien pour le Racing. 

L'histoire est d'autant plus belle que les hommes de Thierry Laurey étaient encore menés 2 buts à 1 à la 89e minute. Une tête de Nuno Da Costa d'abord, puis donc ce fameux bijou de Dimitri Lienard ont renversé la tendance. Le Belfortain, adopté par toute l'Alsace, a pris ses responsabilités et impressionné ses coéquipiers. "Ce qui est exceptionnel, c'est qu'il a dit à Kenny Lala, "non, Kenny, je le tire, je vais tirer côté gardien et je vais la mettre dans la lucarne"... En plus il l'a annoncé, ce n'est pas un coup de chance", assure avec le sourire Pablo Martinez.



Le capitaine Kader Mangane y va aussi de son anecdote : "Je suis allé le voir, lui dire que je croyais en lui, qu'il a le meilleur pied gauche de France. Dimitri a besoin qu'on l'enflamme".



Qu'il est loin, le temps où l'attaquant se levait à 5 heures du matin pour du rayonnage dans un supermarché. Dans les travées de la Meinau, après le coup de sifflet final, les supporters alsaciens reprenaient en coeur des chants à l'effigie de leur héros. "Dimitri, président! Dimitri, président!". Et les hommages continuent de pleuvoir sur les réseaux sociaux. 


Sous les yeux de l'ancien joueur du Racing Frank Leboeuf et dans une Meinau à guichets fermés pour la 7e fois cette saison, les hommes de Thierry Laurey ont ainsi décroché leur maintien avant la dernière journée de championnat. Leur victoire, combinée au match nul de Troyes à Montpellier (1-1) et à la défaite de Toulouse à Bordeaux (4-2) leur a permis de faire la fête avec leurs supporters. 

Les joueurs du Racing se sont lancés dans un tour d'honneur pour remercier le public, véritable 12e homme depuis le mois d'août dernier. Un public qui est resté dans le stade pendant de longues minutes pour profiter de l'ambiance et de la fête, lui qui est passé par toutes les émotions cette saison.

"En baver pendant des semaines et finalement être propulsé dans une autre galaxie en quelques minutes, quel pied. Il n'y a que le Racing pour nous faire vibrer, exploser comme ça", se réjouit Grégory Walter, fidèle parmi les fidèles des Bleus et Blancs. 


Depuis hier soir, les anciens joueurs du Racing, l'Alsacien Morgan Schneiderlin ou encore l'attaquant Mamadou Niang, envoient leurs messages de félicitations au club sur les réseaux sociaux. 
 

 

Le Racing n'a plus qu'un match à disputer, samedi à Nantes (21h), mais l'essentiel est déjà là, les Strasbourgeois seront encore en Ligue 1 la saison prochaine. Au vu de l'ambiance hier soir à la Meinau, c'est plus que logique, et mérité.

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus