REPLAY VIDÉO. Le procès du "requin", le pédophile du Bas-Rhin a commencé à Strasbourg, les victimes "attendent qu'il soit jugé correctement"

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Lisa Jardini .

Le procès de Jean-Christophe Karcher, celui que l'on surnomme le "requin", commence lundi 3 octobre à la Cour d'Assises du Bas-Rhin. Il est accusé d'avoir violé et agressé sexuellement plus de 30 petites filles. Suivez le reste de l'actualité régionale dans 19/20 de France 3 Alsace.

Jean-Christophe Karcher est accusé de viols et d'agressions sexuelles sur une trentaine de petites filles. Il comparaît depuis ce matin lundi 3 octobre 2022, devant la Cour d'assises du Bas-Rhin. L'homme, enseignant en collège de Seltz et ancien premier adjoint de la commune de Niederrœdern (Bas-Rhin), est accusé de viols et d'agressions sexuelles. Il aurait sévi chez lui, mais aussi lors de camps scouts.

Les faits reprochés à Jean-Christophe Karcher se seraient déroulés entre 2007 et 2018 et concernent pour beaucoup des amies de ses propres filles. Invitées dans la piscine familiale, l'accusé imposait "le jeu du requin" au cours duquel il attirait les fillettes au fond de l'eau pour pouvoir toucher leurs parties intimes.

"J'attends qu'il soit jugé correctement, les enfants que nous étions n'avions pas forcément conscience de ce qu'il faisait" nous confie l'une des victimes. La jeune femme a aujourd'hui 18 ans mais avait 8 ans au moment des faits. "Je le vis très mal, raconte-t-elle d'une voix basse mais ferme.

Au total, une cinquantaine de parties civiles se sont constituées dans cette affaire. Le procès de Jean-Christophe Karcher se tient à huit clos partiel.

Un nouveau bâtiment sur le campus de l'université de Strasbourg

Également au sommaire du 19/20, à l'université de Strasbourg, le "Studium" a ouvert ses portes. Il est conçu pour faciliter la vie des étudiants. Ce nouveau bâtiment sur le campus de l'Esplanade se veut à la fois lieu de vie, bibliothèque et guichet de services. Il s'inscrit dans le cadre du plan de rénovation "Opération campus".

Le bois de chauffage a le vent en poupe

Avec la flambée des prix de l'énergie, certains sont tentés de se tourner vers le bois de chauffage. En ce début d'automne 2022, les producteurs alsaciens constatent un afflux des demandes, au point d'avoir des difficultés pour satisfaire tout le monde.

La quincaillerie Wagner de Bollwiller ferme ses portes

On y trouvait de tout pour le bricolage et la maison. À Bollwiller (Haut-Rhin), la quincaillerie Wagner tirera définitivement le rideau fin novembre 2022. Les gérants souhaitent prendre leur retraite et n'ont pas trouvé de repreneur pour cette boutique, presque centenaire. La liquidation totale a démarré ce matin lundi 3 octobre et les clients se bousculent.

Gare aux champignons toxiques

Beaucoup d'Alsaciens sont partis aux champignons ce premier week-end d'octobre. La récolte est abondante cet automne, mais gare aux espèces toxiques. Pour ne prendre aucun risque, mieux vaut profiter de sorties mycologiques avec des guides. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité