Dissolution de l'assemblée : course contre la montre pour imprimer 50 millions de documents en quelques jours

Plus sur le thème :

À seulement 6 jours du premier tour des législatives, les imprimeries et entreprises de communication tournent à plein régime pour fournir en temps et en heure la propagande électorale. À Rouffach, une société doit faire face au surcroît d’activité "surprise" qui a nécessité des adaptations pour imprimer 50 millions de documents.

"C’est la course". Depuis le 9 juin dernier et l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron, l’entreprise 3ma group basée à Rouffach, s’est transformée en ruche qui ne dort jamais.

"C’est une mobilisation complète de l’entreprise en urgence", explique Marion Feltzinger, Responsable marketing et partenariat.

Dans un temps record, trois millions de plis électoraux sont à préparer pour fournir les circonscriptions de 6 départements dont le Haut-Rhin et le Bas-Rhin. Un défi. D’autant qu’ici comme ailleurs, l’activité aurait dû revenir à la normale après les élections européennes.

3 millions de plis, soit 50 millions de documents à traiter

"Quand on a appris la dissolution et les élections anticipées ça nous a fait un petit choc. On s’était mis d’accord avec nos clients pour adapter notre planning de production en fonction des élections européennes. Finalement on recommence. Ça fait beaucoup".

Un surcroît d’activité inattendu qui a nécessité de l’adaptation. L'entreprise de communication de 200 salariés a doublé ses effectifs. "Les équipes travaillent jour et nuit 7 jours sur 7", pour assembler les professions de foi et bulletins de vote et mettre sous pli avant que La Poste n’assure l’acheminement postal.

Réorganiser les effectifs et la production

"On a demandé aux collaborateurs qui le pouvaient de décaler leurs congés. On a appelé nos clients pour leur demander l’autorisation de décaler ou non leurs opérations de communication sans que ça impacte leurs activités", détaille Marion Feltzinger.

Tout doit être achevé le 26 juin à minuit. Cadence infernale, mais la responsable marketing et partenariat se veut philosophe. "C’est un projet d’entreprise. Un moyen de se souder les équipes, de travailler ensemble".

Et il va falloir tenir. Pour le deuxième tour des législatives, rebelote, avec des délais encore plus serrés : l'entreprise n'aura que deux jours pour préparer les plis qui devront être prêts le 4 juillet à minuit.

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité