Etudiants : l'union des Eglises protestantes d'Alsace et de Lorraine récolte fruits et légumes au profit des restaurants universitaires

Publié le
Écrit par Anne-Laure Marie .

C'est une tradition séculaire dans le calendrier protestant, la fête des récoltes. Chaque automne, les paroisses organisent des cérémonies dans les églises et des collectes de dons, notamment de fruits et de légumes, qui dans le Bas-Rhin, sont destinées aux étudiants.

"On peut facilement remonter au XVe siècle"! s'exclame Matthias Dietsch, aumônier au sein de l'Union des Eglises protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL), dans un grand éclat de rire lorsqu'on lui demande à quand remonte cette fameuse tradition de fête des récoltes.

Chaque année, les paroisses protestantes organisent des cérémonies au moment de l'automne et décorent les édifices religieux de fruits et légumes qui sont ensuite récoltés et redistribués aux plus démunis.

Depuis longtemps, l'UEPAL a un partenariat avec le Stift, l'un des foyers étudiants strasbourgeois. Ensemble, ils récupèrent les denrées offertes par les paroisses et les remettent au resto U ou directement aux étudiants sous forme de paniers de légumes à trois euros. 130 à 160 jeunes en bénéficient chaque mois.

"Chaque année, il y a une grande générosité qui ne faiblit pas, explique Matthias Dietsch. Nous récoltons entre quatre et six tonnes de dons lors de notre tournée dans les villages." Une tournée qui a démarré ce dimanche 2 octobre par Engwiller et Gundershoffen, au nord du Bas-Rhin.

Les étudiants qui bénéficient de ces dons sont invités à participer à la récolte. "Je trouve important de participer, nous explique Lila Reinhart, étudiante en première année à Sciences Po Strasbourg. D'abord c'est intéressant pour quelqu'un comme moi, qui ne suis pas protestante, de découvrir ces cultes de la fête des récoltes. Ce matin, c'était sur la justice climatique à Engwiller et puis je fréquente le resto U".

Des ateliers de valorisation

Il faut dire que Lila est un peu dépaysée. Originaire d'Agadir au Maroc, la jeune étudiante de 18 ans est en Alsace depuis un mois seulement. "Je suis ravie d'être résidente au Stift, parce que c'est plus qu'une simple résidence universitaire, c'est une vraie communauté, on est très bien entouré, il y a toujours quelqu'un pour nous aider alors je suis heureuse de participer à cette collecte".

"On en profite même pour apprendre des recettes aux jeunes qui sont là"

Matthias Dietsch

Aumônier au sein de l'Union des Eglises protestantes d'Alsace Lorraine

D'autant que cette opération se veut éducative. Les mardis soirs seront organisés des ateliers de valorisation auxquels les étudiants participeront. "L'idée, c'est de jeter ce qui est abîmé, transformer ce qui doit être vite utilisé et stocker ce qui peut-être gardé comme des pommes ou des pommes de terre, souligne Matthias Dietsch, on en profite même pour apprendre des recettes aux jeunes qui sont là", sourit l'aumônier, amusé.

La collecte dans les paroisses, une vingtaine en tout, se poursuit jusqu'au 10 octobre, les Eglises participent mais aussi des agriculteurs et des particuliers.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité