Fibre optique, internet : l'Allemagne très en retard par rapport à la France

L'Allemagne essaie de rattraper son retard en matière de fibre optique, elle s'est récemment fixé 2030 comme date à laquelle tous les foyers allemands seront équipés. Pendant ce temps, en France, les grands investissements ont déjà eu lieu. Tout n'est pas parfait, mais le coq a largement dépassé l'aigle.

L’Allemagne est en retard pour le déploiement de la fibre optique. La commission européenne a une nouvelle fois demandé le 3 octobre 2023 à la république fédérale d’accélérer le déploiement et la construction des nouveaux réseaux de fibre optique à haut débit.

Seul 19% du réseau allemand est équipé en fibres optiques, contre 56% en moyenne en Europe, selon un rapport de la commission cité par le journal FAZ.

David Gümbel est gérant d’une entreprise d’informatique à Kehl et il scrute ces informations depuis plus de 10 ans parce qu’elles impactent son activité. Amené à voyager chez ses clients dans toute l’Europe, il voit de nettes différences entre l'Allemagne, la France, l'Autriche ou la Suisse.

Dans ce graphique, en Allemagne en 2022, 8,6% des connexions en haut débit passaient par la fibre optique contre 51,4% en France (au-dessus de la moyenne des pays de l'OCDE à 34,9%).

"En Allemagne, on a longtemps mis la fibre de côté, au profit d’autres technologies qui sont allées dans le mur (câble coaxial, VDSL..). Et il y a eu très peu de subventions. Une entreprise qui veut installer la fibre à ses frais doit faire appel à une entreprise, mais les coûts sont trop élevés. D’autant plus qu’en Allemagne, il est obligatoire d’enterrer la fibre optique partout où elle est déployée, contrairement à la France, qui laisse parfois des liaisons aériennes à certains endroits", explique ce chef d'entreprise.

Il y a quelques années, exaspéré par le mauvais débit, il avait envisagé un raccordement à ses frais. "J'aurais dû débourser 35.000 euros pour l'installation de la fibre, ensuite il aurait fallu que je paie 500 euros par mois pour 1 GBits. Pour moi, c'était trop cher. Je continue aujourd'hui encore avec l'ADSL. Deutsche Telekom va sans doute finir par installer la fibre ici, mais pas avant 2024", soupire-t-il.

David Gümbel a toujours son entreprise à Kehl, mais il habite désormais à Strasbourg. "En arrivant à Strasbourg, j'ai eu la fibre d'office sans aucune démarche, 2 GBits pour 40 euros par mois, c'est ici normal, pour moi c'était un sacré changement !"

Sur les cartes de couverture, la différence saute aux yeux : en 2023, en France, 79% du territoire est équipé en fibre optique. En Allemagne, la carte est moins détaillée mais montre une couverture globale insatisfaisante, avec ce chiffre qui résume tout : 23,24% des foyers allemands sont équipés de la fibre.

"Pour rattraper la France, il faudra attendre au moins 2030", prédit David Gümbel. "Et ce mauvais débit est très mauvais pour les entreprises : elles ont besoin d'un bon réseau pour télécharger des données sur des serveurs (débit montant), contrairement aux particuliers qui ont plus besoin de débit descendant."

Il conclut : "mes clients ont souvent des problèmes de débit, ce n'est pas comme ça qu'on devient une société numérique."

Compétences numériques faibles

Ce retard dans la construction des infrastructures a des conséquences sur les compétences numériques des Allemands. Ils sont encore très nombreux à avoir un téléphone fixe (79% contre 44% des Français, selon le centre de recherche bavarois pour la transformation numérique), et ils utilisent moins d'applications au quotidien pour faire des démarches liées à la santé ou à la recherche d'emploi, pour déclarer leurs impôts, ou participer à un espace numérique avec l'école de leurs enfants...

Un autre aspect de l'accès au numérique montre plus de disparités en Allemagne que dans bien d'autres pays européens : les personnes de plus de 65 ans, les femmes et les citoyens les moins diplômés sont encore plus éloignés du numérique que les autres Allemands.

Seule consolation pour nos voisins d'Outre-Rhin, selon cette étude : ils ont conscience des problèmes de réseau, de débit et de digitalisation de leur société. Et les subventions pour installer la fibre commencent à être versées.