• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

La folle saison des basketteurs alsaciens de Gries-Oberhoffen

Avec 23 victoires en 25 matches, les basketteurs de Gries-Oberhoffen sont les plus forts pour l'instant cette saison en Nationale 1, l'équivalent de la troisième division. / © BCGO
Avec 23 victoires en 25 matches, les basketteurs de Gries-Oberhoffen sont les plus forts pour l'instant cette saison en Nationale 1, l'équivalent de la troisième division. / © BCGO

Gries-Oberhoffen, un club de basket proche de Haguenau pourrait voir s’ouvrir ce soir en cas de succès les portes de la Pro B de basket. Un destin hors normes pour un village qui compte 2800 habitants.

Par Loic Schaeffer

L’incroyable histoire de David contre Goliath, c’est celle qu’est en train de réécrire le Basket club de Gries-Oberhoffen (BCGO), dans le nord de l’Alsace, à côté de Haguenau.

Les « géants verts », comme on les surnomme, caracolent en tête de la Nationale 1, la troisième division française, et ont mis depuis le mois de septembre la division à leur botte.

Gries, 2800 habitants, est actuellement leader du championnat, avec 23 victoires pour seulement deux défaites, le tout au nez et à la barbe de mastodontes comme Lorient, Chartres, ou Boulogne-sur-mer.

Ludovic Pouillart, l'entraîneur du BC Gries-Oberhoffen (à gauche), vit une saison "historique" avec ses joueurs. / © Stéphanie Hautenschild / BCGO
Ludovic Pouillart, l'entraîneur du BC Gries-Oberhoffen (à gauche), vit une saison "historique" avec ses joueurs. / © Stéphanie Hautenschild / BCGO

Autant d'armadas mieux armés financièrement : « Ce sont des clubs qui avoisinent les 1,3, voire 1,4 million, et qui ne jouent a priori pas dans la même catégorie que nous », explique Ludovic Pouillart, l’entraîneur, qui doit lui composer avec une enveloppe qui flirte avec le million d’euros.

Un melting-pot composé d'un Américain, d'Espagnols, d'un Polonais, de Parisiens


Composé de deux Espagnols, d’un Américain, d’un Polonais, de Parisiens, d’un Nordiste, d’un Basque et d’un Alsacien, le melting-pot fonctionne à merveille et bat tous les records depuis le début de la saison, grâce à un recrutement audacieux et un groupe qui vit bien ensemble.

« C’est historique ce qu’on est en train de réaliser. Sur les dix dernières années, seule l’équipe de Monaco en 2015 affiche la même cadence que nous ».

          Ludovic Pouillart, entraîneur du BC Gries-Oberhoffen


Ce soir, l’aventure pourrait bien prendre une autre dimension. Si les Griesois battent sur leur parquet Saint-Vallier, leur dauphin, ils pourraient bien faire un pas décisif vers la Pro B, et se retrouver juste un niveau en-dessus de la SIG.

« Ca nous donnerait quatre victoires d’avance à huit journées de la fin. Clairement, on leur mettrait un genou à terre », veut croire le coach alsacien, qui veut rester prudent tant que la montée n’est pas actée mathématiquement. Originaire du Nord, le technicien avait déjà fait de ce club amateur un club professionnel, en le hissant en Nationale 1 dès sa première saison en Alsace. C’était il y a deux saisons.

Bientôt en Pro B?


Deux montées en trois saisons serait, à un tel niveau, une performance quasi irréelle pour un village de la taille de Gries. Mais le principal intéressé ne veut pas aller trop vite en besogne.

« Pour Saint-Vallier, c’est un peu à la vie à la mort. L’équipe a d’excellents joueurs, qui ont déjà évolué en Pro B, voire en Pro A au cours de leur carrière. Ça sera dur et promet un beau combat. J’espère aussi une belle fête pour le basket ».

Un match où les efforts d’une saison entière seront peut-être récompensés, et un spectacle donc auquel chacun est invité à participer, tout à l’heure, à la salle de Gries. Le coup d’envoi est fixé à 20h.

BC Gries-Oberhoffen - Saint-Vallier basket Drôme (Nationale 1 de basket)

Espace sports La-Forêt
Rue du stade à Gries
Coupe d'envoi à 20h
Entrée: 10€
Boissons et restauration sur place à partir de 18h30

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer