Histoires 14-18 : Rockwell, une légende de l'escadrille La Fayette

© US Army/Pathé Gaumont
© US Army/Pathé Gaumont

Par France 3

Une stèle en mémoire d’un héros de guerre… Kiffin Rockwell, pilote américain, engagé volontaire dans la grande guerre dès 1914, fait partie des pionniers de l’escadrille La Fayette, cette fameuse flotte aérienne très active durant le conflit. Kiffin Rockwell est tombé avec son avion à Roderen le 23 septembre 1916, abattu par un pilote ennemi. Depuis un siècle chaque année, le village lui rend hommage.

Kiffin Rockwell naît en 1892 dans le Tennessee. Il intègre l’école militaire de Lexington en Virginie puis l’université de Washington. Très vite, il ressent le besoin d’accomplir de grandes choses. Quand la guerre est déclarée en Europe, il s’engage volontairement dès 1914, convaincu comme de nombreux américains d’avoir une dette envers la France. Durant un an, le jeune soldat découvre le pays et les tranchées, et enfin à l’été 1915 obtient ce qu’il souhaite : intégrer l’aviation.

Histoires 14-18 : Rockwell, une légende de l'ecadrille La Fayette
Source archives : - US Army - Pathé Gaumont  - France 3 - A.-L. Herbet

Après quelques mois de formation, Kiffin Rockwell, intègre l’escadrille de pilotes américains qui naît en mars 1916 à Luxueil. Cette fameuse escadrille La Fayette, ainsi nommée en hommage à cet officier français qui a soutenu la guerre d’indépendance des Etats-Unis au XVIIIe siècle.
Très vite Kiffin Rockwell se distingue, il est le premier pilote de l’escadrille à abattre un avion allemand. Courageux, audacieux, les éloges pleuvent sur ce jeune soldat de tout juste 24 ans qui ne craint pas la mort comme il le dit à sa maman dans ses lettres.






Plateau 4/ Conclusion
Le 23 septembre 1916, le pilote survole les champs alsaciens qu’il voulait découvrir. Il aperçoit un avion ennemi en territoire français et fond sur lui. Seulement, l’équipage allemand est affublé d’une mitrailleuse et Kiffin Rockwell est abattu. Son avion tombe ici à Roderen…
Il sera décoré à titre posthume de la médaille militaire et de la croix de guerre avec étoile d’argent. L’escadrille elle sera rebaptisée N124.

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus