Cet article date de plus de 4 ans

Journée de la déportation : la vigilance face aux extrêmismes

Une cérémonie a été organisée, ce dimanche, au camp du Struthof, en cette journée nationale du souvenir des victimes de la déportation. La directrice du Centre européen du résistant déporté a rappelé la mission de vigilance de l'institution dans cet contexte politique bien particulier


Ne pas faire comme si de rien n'était. Comme si le second tour de la Présidentielle n'était pas dans une semaine. Comme si Marine Le Pen n'était pas au second tour et le Front National, aux portes du pouvoir. En cette journée nationale du souvenir des victimes de la déportation, la directrice du Centre européeen du résistant déporté s'y refuse, quitte à sortir de sa réserve. C'est l'historienne qui parle. "L'une des missions du CERD est la vigilance", précise Frédérique Neau-Dufour. "Eviter que des mouvements extrêmistes reprennent le pouvoir en conduisant notre pays dans une situation dramatique. Nous avons déjà connu cela".


La suite de l'interview ici : 

durée de la vidéo: 01 min 17
ITW de Frédérique Neau-Dufour Directrice du Centre européen du résistant déporté ©France 3 Alsace


Le reportage sur la journée nationale du souvenir des victimes de la déportation : 


durée de la vidéo: 02 min 01
Journée nationale des déportés ©France 3 Alsace



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
shoah histoire politique résistance seconde guerre mondiale