La cani-rando : une balade qui a du chien

Publié le Mis à jour le
Écrit par Muriel Kaiser

A Thal-Marmoutier, Laurence Goetz éduque une dizaine de chiens-loups et huskeys chez elle. Elle propose des balades et des courses tout en donnant des conseils sur le comportement à adopter et les bons réflexes à avoir quand on a un chien. Une sortie pédagogique en plus d'être ludique. Goûter d'anniversaire, sortie en famille ou entre amis... Laurence, sa fille et Estelle, son amie, accueillent tous les publics, toujours autour de leur passion pour les chiens.

Chaque semaine, généralement le mercredi ou le week-end, Laurence Goetz reçoit du monde chez elle. Elle possède 9 chiens – des chiens-loups et des huskeys – et propose une activité insolite : la cani-rando. D’abord, elle tient à ce que les clients du jour fassent connaissance avec sa meute. "Tout a commencé avec ces deux sœurs, des chiens-loups tchécoslovaques. Attention, ce sont bien des chiens et pas des loups. C’est important de le garder à l’esprit", glisse-t-elle en direction du public, composé principalement de familles.

Les enfants sont fascinés par les grands animaux qui se dressent devant eux. Rapidement, chacun choisit son chien. Laurence Goetz, sa fille Alice Avinc et son amie Estelle Viola les aident à s’attacher à leur animal. En effet, chaque participant est relié par une corde à son chien. Et bientôt, c’est joyeusement que la troupe part en direction de la forêt. Estelle Viola montre la voie. "Tout se passe bien ?" lance-t-elle. La réponse se lit sur les larges sourires des enfants.

"J’adore mon chien, il est trop gentil", assure Tom, 6 ans. Son grand frère Léo, 9 ans, ajoute : "J’aime bien lui faire des câlins, il aime ça". Et Robin, 9 ans également, de renchérir, l’air enthousiaste : "lors des montées, c’est plus facile parce que le chien me tire !".

Hélène Decker, maman de Léo et Tom, rejoint l’enthousiasme des enfants : "C’est une superbe activité à faire en famille !". C’est pourquoi elle est une habituée de la cani-rando. "C’est devenu une sortie régulière, ça nous permet de nous aérer, de marcher en forêt et de passer un moment agréable. Les enfants adorent les animaux et commencent à connaître leur caractère", dit-elle en souriant.

Voilà 7 ans que Laurence Goetz propose la cani-rando. "Les gens me sollicitaient de plus en plus, si bien que j’ai fini par créer une entreprise", explique-t-elle. Entreprise qu’elle a nommée Lakota cani-rando. Educatrice comportementaliste de formation, il lui tient à cœur d’apprendre aux participants comment se comporter avec les chiens. "Je demande par exemple aux enfants ; que faites-vous si un chien vient sur la glace que vous tenez ? Beaucoup lèveraient instinctivement la glace. Or c’est l’inverse qu’il faut faire : laisser tomber la glace, car sinon, le chien peut sauter sur vous et vous blesser. Il vaut mieux perdre une glace qu’un œil !".

Laurence Goetz donne donc plein de conseils, et les enfants l’écoutent. "Les petits retiennent bien !" confirme-t-elle. Estelle Viola complète : "certains arrivent apeurés et partent rassurés. Ou s’il reste une appréhension, ils savent au moins quelle attitude adopter et ça les rassure".

En plus des randonnées, Estelle Viola emmène aussi les clients qui le souhaitent, courir avec les chiens. Le principe reste le même : chacun est attaché à un chien. Mais la vitesse, elle, n’est pas la même. "C’est du sport ! Et il faut faire attention, car au début, les chiens tirent énormément. Les premiers kilomètres, ça carbure ! Ensuite, ils ralentissent la cadence", explique Bruno Wattron. Estelle Engel est une habituée : "Je viens au moins deux fois par mois. J’adore les chiens mais je n’en ai pas, alors j’apprécie de pouvoir courir en leur compagnie !" dit-elle, enthousiaste. "C’est un moment unique. Les chiens apportent tellement", ajoute-t-elle.

Quant au parcours, il est étudié par Estelle Viola : "Je fais en fonction des clients : de leur niveau, de leurs envies… et de leur forme aussi. Par exemple, s’ils sont prêts à faire des montées ou si on court plutôt sur du plat". Les chiens permettent ainsi d’aller plus loin : "nous sommes déjà allés au Dabo. On court en forêt, dans les champs… comme c’est plus facile avec l’aide des chiens qui tirent, on a une meilleure endurance". Comptez 35€ par adulte et 20€ par enfant pour une randonnée de deux heures. L’équipe s’adapte aussi aux demandes. Ainsi, "nous faisons beaucoup de goûters d’anniversaire, avec des temps de balade réduits en fonction de l’âge des enfants", explique Laurence Goetz. Ou des randonnées plus longues, toujours en concertation avec les participants.