Miss France 2023 : Camille Sedira, nouvelle Miss Alsace, se dévoile en 15 questions insolites

Publié le
Écrit par Emma Derome .

Camille Sedira a été élue Miss Alsace 2022 samedi à Colmar. Désormais en lice pour Miss France 2023, la jeune femme a répondu ce lundi à quelques questions insolites pour France 3.

Qui est vraiment Camille Sedira, qui représentera l'Alsace au concours Miss France 2023 en décembre prochain ? Après sa victoire samedi soir à Colmar, cette étudiante en école de commerce de 20 ans, originaire de Bischoffsheim, s'est prêtée au jeu d'un questionnaire de Proust composé de 15 questions insolites. 

Quelle est votre vertu préférée ?

Le naturel. Par rapport à l'aspect physique, puisque je n'aime pas trop d'artifices (je laisse mes cheveux naturels, je me maquille très peu), mais surtout par rapport à comment on est avec les autres. Être toujours avenant, bienveillant, à l'écoute, pour créer une vraie relation avec les personnes que l'on rencontre, je pense que c'est important en tant que Miss Alsace. Il faut rester fidèle à soi-même. Ce n'est que comme ça que les gens apprendront vraiment à me découvrir et à apprécier ma personnalité. 

Quel est votre principal trait de caractère ?

La curiosité. C'est ce qui m'a fait candidater à Miss Alsace, pour découvrir un peu cet univers, en apprendre plus sur les coulisses. Depuis que je suis petite, j'ai à cœur de découvrir plein de choses, de participer à plein de projets. J'ai fait plein de sports différents : du handball, de l'athlétisme, du basket… La curiosité m'a porté tout au long de ma vie.

J'aime aussi la cuisine, les randonnées (en Alsace, on est très bien servis avec beaucoup de beaux chemins à parcourir), la culture, la musique... J'aime tout et je suis ouverte à plein de choses.

Quelle est votre idée du bonheur ?

L'épanouissement, dans sa vie personnelle et professionnelle. C'est être heureux de se lever le matin. Il y a l'écharpe de Miss France, qui me motive évidemment, mais aussi de savoir ce que cette journée me réserve, qui je vais rencontrer, ce que je vais apprendre de nouveau. La routine, ça peut convenir, mais à titre personnel je m'épanouis dans un cadre qui évolue, qui est dynamique. 

Quel serait votre plus grand malheur ?

Ne plus pouvoir manger de tarte flambée (rires). 

Quelle est la qualité que vous préférez chez quelqu'un ?

L'humour. Pouvoir partager des moments très légers, s'amuser, ça permet de créer de véritables liens, d'avoir de beaux souvenirs. On se souvient tous d'un super fou rire avec des proches. 

Votre principal défaut ?

Je prends les choses à cœur. Quand je m'investis dans quelque chose, je le fais à 100%, donc quand je n'arrive pas à faire la chose comme je l'aimerais, quand j'estime que je n'ai pas assez eu l'opportunité de m'exprimer… Pour autant, au contraire, pour ce qui est de ce que l'on dit sur moi sur les réseaux sociaux, ça ne m'atteint pas du tout. J'ai un fort caractère, j'ai la chance d'avoir un très bon entourage et d'être bien suivie par la délégation de Miss Alsace. Tant mieux, car je sais que quand on s'expose comme ça, on est forcément plus enclin à être critiqué, mais malheureusement pour les gens qui aimeraient perdre de la salive à parler sur moi, ça ne m'atteint pas. Ils sont cachés derrière leur écran, parfois sous des pseudos, des faux noms, ils se lâchent, déversent leur frustration, leur tristesse… Je pense que ceux qui critiquent les gens sans les connaître, c'est qu'ils ne sont pas épanouis, justement. On ne peut pas plaire à tout le monde. Donc je ne lis pas ça et je me préserve. Je ne garde que le positif et il y en a énormément, sûrement 99%.

Miss France 2023 : Camille Sedira, nouvelle Miss Alsace, est l'invitée de France 3. ©France Télévisions

Quel héroïne ou héros vous inspire ?

J'aime beaucoup l'actrice Scarlett Johansson, pour son charisme impressionnant et ce qu'elle dégage. J'adore ce qu'elle fait dans ses films, comme Lucy ou les Marvel. Le monde du cinéma m'attire, j'apprécie cette possibilité d'être soi-même, mais d'avoir l'opportunité de devenir une autre personne au fil des tournages, et d'intégrer les émotions à transmettre et l'histoire de cette personne. Moi qui aime la lecture, les romans, ça serait un bon moyen de combiner tout ça, être actrice. Si quelqu'un veut me caster pour un film, n'hésitez pas (rires). 

Un conseil lecture, justement ? 

Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay. C'est un roman qui parle de la rafle du Vel d'Hiv, c'est l'histoire d'une petite fille juive qui va cacher son frère dans un placard avant d'être déportée. On suit son chemin, est-ce qu'elle va réussir à rentrer, à retrouver son frère…Quand j'étais plus jeune, je lisais les livres à voix haute, parce que je n'arrivais pas à lire dans ma tête. Donc je cassais les oreilles de ma famille. Quand je lisais ce livre-là un jour alors que j'étais avec ma mère sur la terrasse, elle a pleuré. L'histoire est forcément bouleversante, c'est pour ça qu'il m'a marqué et que je le conseille. 

Qui souhaiteriez vous devenir ?

Je veux rester comme je suis. J'ai un super cocon familial. Et les choses se font au fil du temps, parfois on peut se découvrir du jour au lendemain. 

Que détestez-vous par-dessus tout ? 

Le mensonge. J'aime bien qu'on soit honnête avec moi. Je ne le prend pas mal lorsque l'on me dit les choses, au contraire ça me permet d'évoluer et de devenir une meilleure personne. 

Qu'aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?

Un beau gâteau au chocolat, de Griesheim... Depuis que je suis petite, on va chez le même pâtissier pour les anniversaires, et les gâteaux sont juste incroyables.

Qui ne tente rien n'a rien. Pour le concours de Miss Alsace, je me suis décidée en avril dernier. Je l'ai fait au feeling.

Camille Sedira

Quel est votre état d'esprit actuel ?

Zen. Face à la pression, j'essaye de relativiser. On a eu un show incroyable pour Miss Alsace, devant 5 000 personnes, donc si je fais abstraction de la caméra, et de tous les spectateurs derrière, ça devrait bien se passer.  

Quel est le pays dans lequel vous voudriez vivre ? 

La France. J'ai déjà songé à aller vivre dans un autre pays, comme je suis en école de commerce, dans un cursus qui est tourné vers l'international. Je vais devoir faire un stage à l'étranger, mais j'ai toujours eu envie de rester en France.

Quelle est la faute qui vous inspire le plus d'indulgence ?

L'oubli. Ça peut arriver à tout le monde. Bon, si on oublie mon anniversaire une fois, ça va, mais si ça se reproduit… (rires)

Quelle est votre devise ? 

Qui ne tente rien n'a rien. Pour ne pas avoir de regrets. Si ça ne marche pas, tu as au moins le mérite de dire "au moins, je l'ai fait". Pour le concours de Miss Alsace, je me suis décidée en avril dernier, après avoir vu une publicité pour les castings. Je l'ai fait au feeling.

L'idée qu'une Miss représente uniquement la beauté, c'est révolu. C'est plus du tout les messages qui sont véhiculés actuellement. Certes, il y a l'aspect physique, le critère d'1m70, etc., mais il y a d'autres façons d'exprimer sa beauté, en s'exprimant bien, en s'engageant pour des causes importantes… Être bienveillante, spontanée, ça peut faire partie intégrante de la beauté. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité