Cet article date de plus de 3 ans

Quel bilan dresser de l'action de François Hollande en Alsace ?

François Hollande a achevé son unique mandat quitte le pouvoir cette semaine Comment son action a-t-elle été perçue dans la région ? 
Fessenheim :

La fermeture de la centrale nucléaire était l'un des engagements de campagne de François Hollande 2012. En 2015, le président de la république a réitéré sa volonté et répété que la centrale serait fermée avant la fin de son quinquennat. Cette promesse non tenue est emblématique de sa politique pour de nombreux alsaciens.

La réforme territoriale avec la fusion des régions :

C'est l'autre point de friction entre l'Alsace et l'ancien président : la région élargie, mélangée à la Lorraine et à la Champagne-Ardennes a été imposée par son gouvernement. De nombreux alsaciens avaient manifesté contre cette fusion. La pilule n'est pas passée. "Tous les habitants de l'Alsace ont très peu apprécié la dissolution de la région dans un grand ensemble, explique le politologue Philippe Breton, ils l'ont vu comme une mesure d'un gouvernement qui ne connaissait pas bien les réalités culturelles et territoriales".

L'Europe ?

Le désormais ex chef de l'Etat a maintenu le rôle du parlement européen à Strasbourg avec un nombre identique de sessions mais il n'aura incontestablement pas marqué d'évolutions notoires. L'Agence du Médicament, basée jusqu'ici en Grande Bretagne doit déménager après le Brexit et cette insititution européenne va échapper à Strasbourg.

En conclusion, on ne peut pas dire que l'Alsace ait été particulièrement valorisée pendant les cinq années de présidence Hollande.
durée de la vidéo: 01 min 37
Frnaçois Hollande et l'Alsace ©France 3 Alsace

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
françois hollande politique