Une première étape vers la renaissance de la Ligue d'Alsace de football, après le plébiscite des clubs alsaciens

L'Alsace est-elle sur la voie de l'indépendance ? En matière de football, cette hypothèse semble de plus en plus probable. L'Alsace, hors du giron du Grand Est : les présidents de clubs alsaciens ont voté pour à 96% lors d'une consultation le 28 octobre. Parmi les étapes encore à franchir, le feu vert de la fédération nationale.

Ils ont gagné une bataille, et se rapprochent encore plus d'une victoire totale. Ils, ce sont les défenseurs d'un retour à une Ligue d'Alsace de football, en dehors de la région Grand Est. Dans la matinée du samedi 28 octobre à Entzheim, lors de l’Assemblée Générale du district, 96% des clubs alsaciens ont voté pour ce schéma. "C'est historique, c'est un bonheur absolu" se réjouit Michel Aucourt, président du District Alsace. 

"Le chemin pour redevenir une ligue d'Alsace est engagé', se félicite Frédéric Bierry, le président de la Collectivité Européenne d'Alsace dans un communiqué. Le chemin semble effectivement bien dégagé, même s'il est encore long. 

Il reste deux étapes importantes à franchir : en mars 2024, l'assemblée générale de la Ligue du Grand Est devra se prononcer, elle aussi. Son président, l'Alsacien Albert Gemmrich, cherche l'apaisement. "La ligue du Grand Est fonctionne bien, financièrement, il n'y a pas de souci, et les clubs sont contents des services que nous proposons" dit-il, tout en précisant qu'il n'est pas foncièrement opposé à ce que l'Alsace retrouve son autonomie. "J'ai été président de la Ligue d'Alsace pendant deux mandats" rappelle-t-il "mais il a fallu appliquer la loi en 2016 : une région, une ligue". Depuis, les positions ont évolué. 

Le feu vert de la FFF à l'été 2024 ?

Autre échéance cruciale, si les assemblées territoriales l'approuvent, ce sera au tour des instances nationales de rendre leur décision en juin 2024. Philippe Diallo, le nouveau dirigeant de la FFF, se dit à l'écoute de l'expression des territoires "C'est ce processus qui est en œuvre" a résumé le représentant de la fédération nationale venu assister à l'AG du district alsacien. 

Tout semble donc indiquer que le foot alsacien va retrouver une instance qui lui est propre. Et pour Michel Aucourt, cela va tout changer  "L'apport de moyens nouveaux humains, détaille-t-il, nous allons retrouver les équipes que nous avions à l'époque, des moyens financiers importants, et puis surtout des moyens techniques puisque notre équipe technique pour la formation des jeunes et des éducateurs a été pratiquement réduite de moitié par rapport à ce qui existait avant, et bien, nous retrouverons tout ça"

Mais il va falloir encore être patient. Car même si toutes les planètes semblent alignées, il faudra attendre 2025 pour le coup d'envoi d'une saison organisée par la Ligue d'Alsace.